L’ouragan Ida balaie La Nouvelle-Orléans, plongée dans le noir: ce qu’il faut savoir | 24 heures
/bref

L’ouragan Ida balaie La Nouvelle-Orléans, plongée dans le noir: ce qu’il faut savoir

Image principale de l'article L’ouragan Ida balaie La Nouvelle-Orléans
AFP

Électricité coupée, rues inondées, toits arrachés... les habitants de Louisiane mesuraient lundi l’ampleur des dégâts causés par le passage de l’ouragan Ida, son gouverneur les qualifiant de «catastrophiques». Avec le réchauffement climatique, des ouragans de l'intensité d'Ida pourraient se multiplier, préviennent les scientifiques.

• À lire aussi: La pollution atmosphérique aggraverait les maladies mentales

• À lire aussi: Comment convaincre ses parents de l’importance de la lutte contre les changements climatiques?

Voici tout ce qu'il faut savoir sur la situation à La Nouvelle-Orléans.

La Nouvelle-Orléans dans le noir 

Première conséquence très tangible des rafales d’Ida: plus d’un million de foyers étaient toujours sans électricité à la mi-journée, selon le site spécialisé PowerOutage.US. La maire de La Nouvelle-Orléans, LaToya Cantrell, a prévenu que le numéro d’urgence 911 n’était toujours pas accessible.

AFP

Charriant des vents de 240 km/h, Ida a frappé directement les côtes de la Louisiane dimanche.

Des dégâts catastrophiques 

«Les dégâts sont vraiment catastrophiques», a déploré son gouverneur John Bel Edwards à la chaîne NBC. Au moins une personne a été tuée par la chute d’un arbre dans le bourg de Prairieville. Mais le gouverneur a dit s’attendre à ce que le bilan augmente de façon «considérable» au fil de la journée.

Appuyée par la garde nationale, l’agence américaine de gestion d’urgence a dépêché plus de 5200 personnes pour venir en aide aux sinistrés, a assuré le Pentagone.

AFP

Les habitants de La Nouvelle-Orléans, ville de 390 000 habitants qui dépend principalement du tourisme, se réveillaient lundi sous une pluie intermittente et de fortes bourrasques de vent.

Quelques uns d’entre eux défiaient les nombreuses injonctions des autorités à rester chez soi, face au risque de crues soudaines, ou d’électrocution.

Des branches, du verre brisé et d’autres petits débris jonchent les rues du centre-ville. 

En périphérie de la ville, un balai de véhicules de secours se lançait au chevet des communes les plus sinistrées. Des habitants de LaPlace, à une cinquantaine de kilomètres de là, ont appelé à l’aide sur les réseaux sociaux en se disant piégés par l’eau qui montait.

AFP

Une conséquence du réchauffement climatique 

Avec le réchauffement de la surface des océans, les ouragans deviennent plus puissants, selon les scientifiques. Ils font notamment peser un risque de plus en plus important sur les communautés côtières.

«La fréquence de certains événements comme les ouragans dans l’Atlantique a augmenté considérablement», souligne le biologiste Serge Payette. «Ce n’est pas du hasard. C’est clair qu’il y un réchauffement de l’océan Atlantique qui est la source de ces ouragans et des vagues de chaleur», dit-il.

AFP

Cinq autres systèmes tropicaux sont d'ailleurs en train de balayer l'Atlantique. 

«C'est exactement le genre de choses auxquelles il faudra s'habituer alors que la planète se réchauffe», affirme la scientifique atmosphérique du Massachusetts Institute of Technology Kerry Manuel, en entrevue avec le Washington Post. 

Un cocktail dangereux 

L’ouragan frappe une région déjà sur le qui-vive sanitaire. Le variant Delta a touché de plein fouet la Louisiane, peu vaccinée, mettant son système hospitalier à genoux, avec près de 2700 patients hospitalisés et autant de morts quotidiennes qu’au pic de la pandémie.

La tempête arrive à «un moment très difficile», a souligné le gouverneur, présentant des «difficultés extrêmes pour nous, avec les hôpitaux si pleins de patients de la COVID».

«Assurez-vous de porter un masque et essayez de garder vos distances», avait rappelé Joe Biden, qui a déclaré l’état d’urgence en Louisiane, aux habitants forcés de se rendre dans des refuges.

À lire aussi

Et encore plus