Des appartements neufs pour étudiants seulement face au parc Lafontaine à moins de 750$ par mois | 24 heures
/bref

Des appartements neufs pour étudiants seulement face au parc Lafontaine à moins de 750$ par mois

La Note des bois
Guillaume Cyr/ 24 heures

La Note des bois

Le seul immeuble à logements étudiants abordables et sans but lucratif au Canada se trouve à Montréal et il fête son premier anniversaire. Ce modèle, jusque-là absent de l’offre locative de la métropole, pourrait représenter une solution viable à la crise du logement. Visite guidée de l’immeuble de l’avenue Papineau, dans l'arrondissement Le Plateau-Mont-Royal.

L’idée derrière ce projet, baptisé La Note des bois, est d’offrir aux étudiants montréalais des logements à proximité des universités à un coût raisonnable, explique Laurent Levesque, directeur général de l’Unité de travail pour l’implantation de logement étudiant (UTILE). 

C’est à cet organisme sans but lucratif (OSBL) que l’on doit La Note des bois. Le mandat de l'OSBL est de construire des logements étudiants qui offrent plus de liberté aux étudiants qu’une résidence universitaire. 

La Note des bois

Guillaume Cyr/24 heures

La Note des bois

«C’est important pour nous de montrer qu’un logement abordable peut être beau et bien situé, insiste-t-il. On ne s’est pas dit que parce que c’était au parc Lafontaine, on ne pouvait pas se le permettre.»

Des loyers sous la moyenne du quartier             

Les prix des loyers des logements étudiants varient entre 737$ par mois (pour un studio) et 1816$ par mois (pour un appartement comprenant quatre chambres à coucher). 


Voici les prix des loyers de La Note des bois:    

  • Studio: 737$ par mois            
  • 2 chambres à coucher (4 1⁄2): 1158$ par mois            
  • 3 chambres à coucher (5 1⁄2): 1326$ par mois            
  • 4 chambres à coucher (6 1⁄2): 1816$ par mois                       

Le prix du loyer inclut l’électricité, le chauffage, l’internet et les électroménagers. L’étudiant n’a qu’à emménager avec ses meubles et ses effets personnels.


Mais ces prix sont-ils vraiment moins élevés que ceux du marché? 

Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) a estimé, en juin 2020, que le prix moyen d’un 5 1⁄2 sur Le Plateau-Mont-Royal était de 1766$. Le loyer moyen, dans ce même arrondissement, (tous types d’appartements confondus) se situe pour sa part à 1383$. 

L'intérieur d'un appartement avec une colocation de La Note des Bois.

Guillaume Cyr/24 heures

L'intérieur d'un appartement avec une colocation de La Note des Bois.

 

Preuve qu’il y a de la demande pour ce type d’habitations: l’endroit affiche complet depuis son ouverture. Il y a même une liste d’attente de 50 personnes. 

Photo prise dans un des studios de La Note des Bois.

Guillaume Cyr/24 heures

Photo prise dans un des studios de La Note des Bois.

Le bâtiment détonne d’ailleurs dans le paysage. Au cours des derniers mois, son voisin, le Manoir Lafontaine, est en quelque sorte devenu le symbole des «rénovictions» dans la métropole.  

Les balcons du Manoir Lafontaine sont voisins avec ceux de La Note des bois

Guillaume Cyr/24 heures

Les balcons du Manoir Lafontaine sont voisins avec ceux de La Note des bois

Entre études... et 5 à 7   

Chacun des 90 logements de La Note des bois – 62 studios et 28 colocations – donne sur une cour intérieure, un lieu idéal pour des 5 à 7. 

La cour intérieur où les étudiants peuvent se rassembler

Guillaume Cyr/24 heures

La cour intérieur où les étudiants peuvent se rassembler

Un esprit de communauté s’est d’ailleurs vite installé parmi les jeunes résidents, souligne Karine Balé, étudiante au baccalauréat en économie à Concordia. La finissante adore vivre avec d’autres étudiants. Elle raconte s’être fait de nombreuses nouvelles connaissances. 

Un comité social a même vu le jour sur Facebook. Chacun des occupants paie 20$ par année pour un fonds servant à organiser des activités. 

Avant d’emménager dans l’immeuble de l’avenue Papineau, Karine Balé habitait dans un 3 1⁄2 qui lui coûtait à 675$ (électricité, chauffage et internet non inclus) à Ville-Émard. Non seulement elle s’est rapprochée de son école, mais elle affirme épargner environ 200$ par mois. Son nouvel appartement est aussi plus récent que l’ancien. 

Karine Balé est bien contente d'avoir emménagé à La Note des bois, il y a maintenant un an.

Karine Balé est bien contente d'avoir emménagé à La Note des bois, il y a maintenant un an.

Réservé aux étudiants de Concordia   

Le projet a vu le jour notamment grâce à l’implication de la Concordia Student Union (CSU), l’association étudiante de l’Université Concordia, qui a fait une mise de fonds initiale de 1,8 M$. 

Les étudiants ont accepté, par référendum, de verser une partie de leurs cotisations étudiantes pour ce projet. Bien que les logements soient pour l’instant réservés aux étudiants de Concordia, l’OSBL ne ferme pas la porte à élargir l’accès à des étudiants d’autres universités montréalaises.  

Guillaume Cyr/24 heures

Une fois les étudiants de Concordia dans le coup, l’UTILE s’est associée à des investisseurs pour réaliser ce projet et a créé deux fonds d’investissement qui permettront de construire d’autres immeubles. L’OSBL s’est engagé à conserver l’immeuble à long terme. 

D’autres projets sont d’ailleurs en route. Un immeuble de 120 logements sera construit dans Rosemont–La-Petite-Patrie, au coût de 25 M$, alors qu’un autre projet similaire verra le jour à Trois-Rivières. Un projet est aussi en cours à Québec, et l’UTILE est à la recherche de nouveaux sites à Montréal pour «deux ou trois autres projets», souligne Laurent Levesque.

Ce dernier souhaiterait d’ailleurs voir le gouvernement provincial investir dans d’autres projets similaires. 

La chambre dans une colocation

Guillaume Cyr/24 heures

La chambre dans une colocation

C’est quoi, au juste, un logement abordable?   

La popularité de La Note des bois le confirme: le prix de ses loyers est compétitif avec ceux du quartier. Mais s’agit-il de logements abordables pour autant? 

L’UTILE considère qu’un logement est abordable lorsque le prix du loyer est entre 10% et 30% moins élevé qu’une nouvelle unité du même quartier. Le prix du premier loyer doit être fixé en fonction des coûts de construction, sans égard aux profits. 

Un autre aspect contribue à rendre ces appartements abordables: l’évolution du prix des loyers au fil des années. Échappant à la logique marchande et à la recherche de profits, l’OSBL augmente le prix des loyers en fonction de l’inflation. 

«C’est donc dire que, d’année en année, nos unités deviennent de plus en plus abordables, se félicite M. Levesque. Pour donner une idée, les loyers médians sur le Plateau ont augmenté de 6% l’année passée [selon les données de la SCHL] et, de notre côté, on a augmenté les loyers de 2%.» 

Le corridor qui donne accès aux appartements.

Guillaume Cyr/24 heures

Le corridor qui donne accès aux appartements.

 

Ce n’est pas tout. En construisant des immeubles de logements pour étudiants, d’autres logements abordables se libèrent, dans le quartier, pour des familles, mentionne M. Levesque. 

«Le fait qu’il y a si peu de logements étudiants et de résidences fait en sorte que les étudiants vivent sur le marché locatif et sont en concurrence avec d’autres ménages pour l’offre de logements abordables, de plus en plus limitée.»

Financement de La Note des bois    

  • Concordia Student Union: 1,85 million $    
  • Ville de Montréal: 1,6 million $    
  • Fonds d’innovation pour le logement abordable, SCHL: 3 millions $    
  • Caisse d’économie solidaire: 7 millions $    
  • Fonds d’investissement pour logement étudiant: 3 millions $    
  • Fiducie du Chantier de l’économie sociale: 1,5 million $    
  • Fonds immobilier de solidarité FTQ: 500 000$    
  • Desjardins: 200 000$    
  • Université Concordia: 150 000$    
  • Arrondissement Le Plateau-Mont-Royal: 300 000$ (exemption de frais)    
  • Réseau d’investissement social du Québec (RISQ): 100 000$    

À lire aussi

Et encore plus