Jamel Debbouze explique comment il a perdu l’usage d’un bras et comment il a réagi à l’annonce de la terrible nouvelle | 24 heures
/misc

Jamel Debbouze explique comment il a perdu l’usage d’un bras et comment il a réagi à l’annonce de la terrible nouvelle

Image principale de l'article Il explique comment il a perdu l'usage d'un bras
AFP

Le comédien et humoriste français Jamel Debbouze s’est récemment ouvert, pour une rare fois, sur les circonstances entourant l’accident qui lui a coûté l’usage de son bras droit.

Participant à une entrevue publiée dans le deuxième numéro du magazine «Jeux vous aime», lancé en juin par l’animateur Patrick Sébastien, Jamel Debbouze a fait des confidences étonnantes.

• À lire aussi: Les photos d’Emmanuel Macron enseveli sous les colliers à fleurs font rire l’Europe

Il est en effet revenu sur l’accident de train lors duquel il a perdu l’usage d’un bras... et un ami.

Le 17 janvier 1990, alors qu’il avait 14 ans, il est happé par un train à la gare de Trappes, à l’ouest de Paris.

Si Debouzze est gravement blessé, son ami Jean-Paul Admette, lui, périt.

À l’hôpital, le médecin qui le soigne n’a d’autre choix que de constater que celui qui est alors encore un ado n’aura plus jamais la faculté de mouvoir son bras droit.

• À lire aussi: Toute l'Europe parle de ce Suisse en bedaine après la défaite de la France à l'Euro

Cependant, à cette annonce, la réaction du futur humoriste s’avère plutôt étonnante.

«Le premier réflexe que j’ai quand le médecin me l’annonce, c’est de lui demander de me prêter un des stylos de couleurs qu’il a dans sa poche, car tout de suite, je m’entraîne pour commencer à écrire de la main gauche. Comme si cet accident était un non-sujet. Finalement, il ne fallait pas que ce soit un sujet.»

En raison de cette tragédie, le jeune Jamel a dû revoir ses ambitions de devenir joueur de soccer professionnel, mais il a toujours envisagé l’avenir avec espoir.

• À lire aussi: La chicane est pognée entre les familles des joueurs de l'équipe de France après la défaite contre la Suisse

«Vocation ratée, tout ça à cause de mon ménisque! Sinon j’aurais fait une carrière internationale. Depuis mon accident, tout ce que je vis, c’est du bonus, du sursis», a notamment déclaré celui qui s’est par la suite développé une passion pour l’improvisation, passion qui le conduira à la célébrité.

À voir aussi sur le Sac de Chips:

s

s

s


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus