Un ex-membre de La Meute candidat dans l’équipe de Josée Latendresse à Longueuil | 24 heures
/panorama

Un ex-membre de La Meute candidat dans l’équipe de Josée Latendresse à Longueuil

Le candidat de Longueuil Ensemble Farid Salem aurait été membre du groupe d’extrême droite La Meute en 2017.

C’est ce qu’avance le professeur de philosophie au collégial Xavier Camus, sur son blogue. Après que le parti de la candidate à la mairie Josée Latendresse eut vivement démenti la rumeur, le candidat a finalement admis avoir eu des liens avec le groupe controversé. 

Souhaitant remettre les pendules à l’heure, le candidat a indiqué, lundi après-midi, avoir «eu des discussions sur la page Facebook du groupe» et avoir «rencontré certaines personnes appartenant à cette mouvance», tout en ajoutant ne pas endosser «quelque idée que ce soit provenant des sympathisants de ce groupe».

À en croire une capture d’écran d’une publication du chef de La Meute Sylvain «Maikan» Brouillette, Farid Salem aurait pourtant bel et bien intégré le groupe d’extrême droite en 2017. 

Capture d'écran / Xavier Camus

«Cette semaine, nous avons eu le plaisir d’intégrer à La Meute M. Farid Salem, président de l’association Solidarité Québec Algérie. M. Salem est un musulman québécois d’origine algérienne. Il habite au Québec depuis près de trois décennies. Titulaire d’un parcours politique et académique impressionnant, M. Salem est très impliqué dans sa société d’accueil, tant au niveau de notre démocratie qu’au niveau social.», peut-on y lire.

Le blogueur a également récolté plusieurs dizaines de captures d’écran d’interactions que Farid Salem aurait eues dans le groupe Facebook de La Meute. 

Capture d'écran / Xavier Camus

Toujours selon Camus, Salem se serait éloigné de La Meute en septembre 2019, soit moins de deux ans avant le début de sa participation dans la politique municipale. 

Une candidature dénoncée     

Les commentaires affluent sous la publication annonçant la candidature de Farid Salem, sur le groupe Facebook de Longueuil Ensemble. Face aux nombreux messages dénonçant la candidature de M. Salem, le parti continuait, mardi, de nier son implication auprès de La Meute. 

«Sachez que les informations qui circulent au sujet de Farid et La Meute sont inexactes. Farid Salem n’a jamais été adhérent à La Meute. On le connaît pour son altruisme, son implication active au sein de la vie culturelle et sociale de sa communauté et pour ses connaissances interculturelles. Farid est pour nous une personne-ressource, il est le visage de la communauté musulmane à Longueuil, et nous sommes heureux de l’avoir dans notre organisation», peut-on lire dans une réponse formulée à une citoyenne. 

Changer de parti après un mois 

Les débuts de Farid Salem en politique municipale à Longueuil n’ont pas été de tout repos. 

Après avoir intégré Action Longueuil dans l’équipe Jacques Létourneau en juin dernier, son retrait de la campagne avait été annoncé pour des «raisons de santé». Le 11 août dernier, soit un mois suivant son retrait, l’équipe de Josée Latendresse annonçait sa candidature dans le même district qu’Antoinette-Robidoux. 

Action Longueuil aurait été mis au courant de l’implication de son ancien candidat dans le groupe d’extrême droite. Faute de preuve, la formation politique avait préféré ne pas dévoiler ce possible lien entre le candidat et La Meute, selon des informations du Courrier du Sud

Un manque de motivation et d’implication aurait aussi contribué à son départ d’Action Longueuil, d’après des vérifications de Xavier Camus auprès de la direction des communications de la formation. 

À lire aussi

Et encore plus