Les réseaux sociaux nuisent-ils à votre relation amoureuse? | 24 heures
/panorama

Les réseaux sociaux nuisent-ils à votre relation amoureuse?

Image principale de l'article Les réseaux sociaux nuisent-ils à votre relation?

Votre partenaire est toujours sur son cellulaire? Vous flirtez avec quelqu’un sur Instagram, même si vous êtes dans une relation monogame? Vous avez l’impression que les réseaux sociaux vous éloignent de la personne que vous aimez? Vous n’êtes pas seul.e...

Il est aujourd’hui commun de connaître des problèmes affectifs liés au web, d’après Marie-Ève Daspe, psychologue et professeure adjointe à l’Université de Montréal: «C’est courant, parce que les réseaux sociaux sont encore récents. Ils amènent donc de nouveaux enjeux qu’on est moins habitués de gérer...» 

C’est d’ailleurs la prémisse du film Live Story: Chronique d’un couple, qui vient tout juste de sortir en salle. Quelle est l’influence réelle des réseaux sociaux dans nos relations amoureuses? 

«Ce que la recherche documente le plus, c’est leur interférence dans les moments de couple, me répond Marie-Ève Daspe. Un partenaire va regarder son téléphone ou discuter avec quelqu’un en ligne pendant une activité en couple, par exemple.» L’autre personne peut alors se sentir loin de l’être aimé et avoir l’impression que le web s’immisce dans sa relation... Mais la liste des soucis possibles ne s’arrête pas là, selon la psychologue. 

Jalousie, contrôle et cyberinfidélité  

Comme on est exposés à toute sorte de contenu relatif à notre partenaire, les réseaux sociaux peuvent parfois créer de la jalousie, ajoute Marie-Ève Daspe.

«Cette jalousie peut mener à de la surveillance électronique et même à du contrôle. Il peut aussi y avoir des désaccords entre les partenaires quant à ce qu'il est légitime de publier ou non. Puis il y a la cyberinfidélité, qui comprend une variété de comportements sur un continuum allant de “flirter en ligne” au “cybersexe”. Les réseaux sociaux ne rendent pas nécessairement une personne cyberinfidèle, mais c’est un contexte qui peut faciliter ces comportements-là!»

L’offre est grande, on ne se mentira pas! Et, selon la recherche, plus l’offre de partenaires intéressants est vaste, plus on se laisse tenter, m’explique la psychologue.

Des balises claires  

Les Canadiens passent chaque jour six heures et 26 minutes sur internet, dont plus de deux heures sur les réseaux sociaux, selon le Digital Report 2021. On peut bien imaginer qu’à travers ces heures en ligne émergent certains soucis de couple (ou de trouple ou de polycule, tout est bon). Mais existe-t-il un moyen de les éviter? 

Selon Marie-Ève Daspe, il est primordial d’avoir une discussion franche entre amoureux.ses. «Il faut que chacun des partenaires précise ce avec quoi il est confortable et où sont ses limites. Qu’est-ce qu’on peut publier ou non? Qu’est-ce qu’on considère comme un comportement de cyberinfidélité? Qu’est-ce qui rend tous les partenaires confortables? On doit en discuter ouvertement, parce qu’il n’y a pas de réponse unique. Les balises se définissent dans chaque relation.»

En vous souhaitant une bonne discussion! (Et, surtout, qu’elle ne soit pas interrompue par la moindre notification...)

D'autres vidéos de Rose-Aimée Automne T. Morin qui pourraient vous intéresser:    

Les ruptures amicales

s

Déconfinement et anxiété corporelle

s

À lire aussi

Et encore plus