Tout le monde se moque de la posture d’Yves-François Blanchet au débat des chefs | 24 heures
/misc

Tout le monde se moque de la posture d’Yves-François Blanchet au débat des chefs

Image principale de l'article Tout le monde se moque de sa posture au débat

Face-à-face 2021, le premier débat des chefs de cette campagne électorale, était diffusé ce jeudi sur les ondes de TVA et c’est la posture du chef du Bloc québécois qui a volé la vedette!

Animé par Pierre Bruneau, le débat francophone des chefs des principaux partis politiques fédéraux mettait aux prises Justin Trudeau, Erin O’Toole, Jagmeet Singh, et Yves-François Blanchet.

• À lire aussi: Annamie Paul invite la population à voter.... Libéral

Si la plupart des médias s’entendent pour dire qu’aucun des leaders n’est sorti le grand vainqueur de la soirée, on se souviendra sans doute, dans le futur, de la très mémorable photo officielle prise tout juste avant le début des hostilités.


Pierre Bruneau y affiche son flegme légendaire; Justin Trudeau montre une confiance sereine, Erin O’Toole semble heureux d’être en tête dans les sondages; Jagmeet Singh a fière allure... et Yves-François Blanchet a l’air prêt à se battre, avec les jambes bien écartées!

Sur Twitter, tout le monde l’a remarqué et plusieurs se sont amusés à le souligner.

• À lire aussi: Essayez de deviner, par leur visage, pour quel parti se présentent les candidats suivants

• À lire aussi: Un candidat de Bernier a photoshopé une photo du prince William pour sa photo officielle



Il n’y a cependant pas que la pose de Blanchet qui a attiré l’attention des internautes.

• À lire aussi: Jérémy Gabriel ne sera finalement pas candidat pour le NPD

Plusieurs ont aussi tenu à souligner son choix de chaussures.

• À lire aussi: Sugar Sammy se moque de la démarche du Parti Québécois pour doter le Québec de la version emoji de son drapeau



Mais bon, vous connaissez le proverbe, cordonnier mal chaussé et les vaches seront bien gardées...

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus