Elles veulent sauver le camion iconique de Longue-Pointe-de-Mingan, que la Ville destine à la ferraille | 24 heures
/panorama

Elles veulent sauver le camion iconique de Longue-Pointe-de-Mingan, que la Ville destine à la ferraille

s

La cantine Chez Nat, à Longue-Pointe-de-Mingan, risque de perdre son camion iconique, mais la propriétaire Claudine Girard compte bien se battre jusqu'au bout pour sauver ce symbole, attaché à une longue histoire.

• À lire aussi: L'agriculture sur la Côte-Nord, c’est possible!

• À lire aussi: On a été voir comment la Côte-Nord s'organise pour accueillir les amoureux de vanlife

Depuis 24 ans, Claudine Girard tient sa cantine en bord de rue. Au départ, les cuisines étaient situées directement dans une camionnette «aux couleurs du Canadien». Celle qui est là actuellement a été achetée en 2004, pour remplacer la première camionnette, devenue trop petite pour accueillir la cantine. 

Au fil du temps, la cuisine a été déplacée dans un bâtiment à côté de la camionnette, mais celle-ci est restée bien en place et est devenue un symbole non seulement pour le restaurant, mais aussi pour cette petite ville de la Côte-Nord. 

La Municipalité juge maintenant que la camionnette est bonne pour la cour à scrap et affirme même qu'elle causerait des enjeux de sécurité. Elle demande à la propriétaire de s'en débarrasser. 

«Mon désir, c'est de garder la cantine Chez Nat là, [près de la camionnette]. C'est ma marque de commerce. Je ne peux pas répondre pour tout le monde, mais nous, c'est vraiment notre symbole, c'est notre attachement», lance Claudine Girard. 

Un tas d'histoire

C'est que ce commerce représente tout un tas d'histoire. Mme Girard a d'abord créé en 1993 le bar laitier Chez Marina avec son mari pour que leurs enfants puissent y travailler l'été, puis y a ajouté la cantine Chez Nat. 

Les enfants sont maintenant grands, et le mari de Mme Girard est décédé il y a 18 ans, mais elle continue de faire rouler les affaires du bar laitier et de la cantine, qui comptent maintenant huit employés. 

La cuisinière Lucie Jomphe est là depuis 24 ans. «C'est ma deuxième maison», lance-t-elle carrément. 

• À lire aussi: Le tourisme comme remède à l'économie nord-côtière

Rénover le camion

Pour tenter de sauver le camion, Mme Girard a entrepris des démarches auprès de la Ville, et aimerait notamment rénover le camion pour en faire une salle à manger. Elle espère que ça pourra lui permettre de le garder. 

«On lui donne une deuxième fonction, quand ça va être fait et qu'on va se réunir, qu'on va prendre un bon café, on va se raconter tout plein d'anecdotes. On a vécu plein de choses, c'est notre vie», affirme Lucie Jomphe. 

*

D'autres vidéos sur la Côte-Nord

Ils partent des entreprises de tourisme sur la Côte-Nord

s

Les van lifers sont les bienvenus sur la Côte-Nord

s

À lire aussi

Et encore plus