11 Septembre: la mystérieuse photo bannie qui captive encore, 20 ans après | 24 heures
/misc

11 Septembre: la mystérieuse photo bannie qui captive encore, 20 ans après

s

De nombreuses images du 11 septembre 2001 resteront à jamais gravées dans notre inconscient collectif. Mais rares sont les photos qui ont suscité autant de fascination que The Falling Man.

Prise par Richard Drew, de l'Associated Press, cette incroyable photo montre un homme qui tombe de la tour nord du World Trade Center, vers une mort certaine.

Alors qu’il est en train de vivre ses derniers moments sur Terre, l’homme semble étrangement serein, tête vers le bas, jambe droite pliée et corps parfaitement aligné avec les lignes de la tour derrière lui: The Falling Man demeure une des photos de presse les plus saisissantes de l’histoire.

La photo a circulé massivement dans les premiers jours qui ont suivi les attentats ayant coûté la vie à 2996 personnes, puis elle a graduellement disparu. Même si, après le 11 septembre 2001, la mort était omniprésente, le cliché de Drew était jugé trop choquant pour être diffusé, alors que la blessure était encore fraîche.

Dans une entrevue accordée au magazine Esquire en 2003, le journaliste Tom Junod – c’est lui qui a baptisé la photo The Falling Man – a soutenu que plusieurs médias avaient dû se défendre, à la suite de la publication de la photo, d’avoir exploité la mort d’un homme, de l’avoir dépouillé de sa dignité, d’avoir envahi son intimité et d’avoir versé dans le voyeurisme. 

Même deux décennies plus tard, la photo se fait toujours rare dans les médias américains. 

L’homme derrière la photo  

Le matin du 11 septembre 2001, lorsque le premier avion a frappé le World Trade Center, Richard Drew photographiait un défilé de mode à Times Square. Son éditeur lui a alors ordonné de se rendre au WTC. Quand il est sorti du métro, un avion avait frappé la deuxième tour. Il a donc pris sa Nikon DCS-620 et il a commencé à prendre des photos. Il immortalisera The Falling Man en quelques secondes à peine. 

«C’est une photo très silencieuse. Ce n’est pas comme beaucoup d’autres photos violentes prises lors d’autres désastres. Il n’y a pas de sang, il n’y a pas de tripes. Personne ne se fait tirer dessus. Mais les gens réagissent fortement. Ils ont l'impression de se reconnaître dans cette photo. Ils auraient tous pu se trouver dans la même situation, et avoir dû faire le même choix que l’homme dans la photo», a expliqué le photographe au magazine Time, en 2016.

Qui est le Falling Man?  

Pour son article de 2003, Tom Junod s’était donné pour mission d'identifier l’homme qui avait touché autant de gens. D'après ses recherches et les vêtements que portait l’homme – une chemise blanche avec un t-shirt jaune en dessous et des pantalons noirs –, il s’agit probablement d’un employé du restaurant Windows of the World, qui se trouvait au 107e étage de la tour nord.

Ce jour-là, 79 employés du restaurant ont péri. Le journaliste canadien Peter Cheney croit connaître l’identité de celui qui se trouve sur la photo: Norberto Hernandez, le chef pâtissier du resto.

Cependant, cette théorie ne fait pas l’unanimité dans la famille du regretté chef. Sa femme est convaincue que, ce jour-là, Norberto ne portait rien sous sa chemise. Par contre, sa sœur demeure convaincue qu’il s’agit de lui. 

Même si son identité demeure incertaine, le Falling Man est devenu un symbole puissant. Alors que le monde s'écroulait autour de lui, l’homme n’aurait pu être plus seul. Prise quelques instants à peine avant qu'il ne meure, la photo a touché des millions d’êtres humains qui ont pu ressentir de l’isolement et de la solitude après la tragédie. 

AFP

Dans les dernières secondes de sa vie, alors qu’il se dirigeait vers le sol à pleine vitesse, cet homme ne pouvait certainement pas se douter de l’impact immense que son geste désespéré aurait pour des décennies à venir.

À voir aussi:    

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus