Débat des chefs: l'animatrice reproche au Bloc québécois de défendre des «lois discriminatoires» | 24 heures
/bref

Débat des chefs: l'animatrice reproche au Bloc québécois de défendre des «lois discriminatoires»

Image principale de l'article L'animatrice s’en prend aux lois québécoises
POOL / Martin Chevalier / JdeM

L’animatrice du débat des chefs en anglais, Shachi Kurl, y est allée d’une pointe envers le Québec lors de sa première question au chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet.

Celle qui est présidente de l'Institut Angus Reid a demandé au chef bloquiste pourquoi sa formation soutient des lois «discriminatoires», comme la loi 21 sur la laïcité de l'État et la loi 96 sur le français comme langue officielle. 

«Vous niez que le Québec a des problèmes avec le racisme, mais vous défendez des lois comme la loi 96 et 21 qui marginalisent les minorités religieuses, les anglophones et les allophones. Le Québec est reconnu comme une société distincte, mais pour ceux qui sont à l’extérieur de la province, aidez-les s’il vous plait à comprendre pourquoi votre parti soutient aussi ces lois discriminatoires , a-t-elle lancé. 

«Vous pouvez dire autant de fois que vous voulez que ce sont des lois discriminatoires, nous, nous disons que ce sont des lois légitimes», lui a répondu l'élu québécois. 

À la fin du débat, le chef est revenu sur le travail de l'animatrice. 

«Les autres débats ont été faits au Québec, celui-là a été fait au Canada. Il a commencé par une chaudière d’insultes au visage des Québécois. On s’est fait traiter de racistes et de xénophobes par l’animatrice en commençant le show. Ordinaire. [...] Et quand on veut parler des francophones hors Québec et des Acadiens, on se fait ratatiner comme une crêpe», a-t-il affirmé. 

Il a dénoncé les «accusations grossières et répétées», ajoutant que Mme Shachi lui est «apparue [comme] une parfaite incarnation de ce que les gens voulaient que le débat soit».

La question a suscité de nombreuses réactions sur Twitter:

À lire aussi

Et encore plus