La semaine de travail de 38 heures est optimale pour ne pas péter au frette | 24 heures
/portemonnaie

La semaine de travail de 38 heures est optimale pour ne pas péter au frette

Les millénariaux ont la besogne tatouée sur le cœur, c’est bien connu. Mais travailler comme un forcené 70 heures par semaine ne rime pas forcément avec productivité. Et pour cause: le nombre d’heures de travail idéal par jour serait de 7,6 heures, pas plus, pas moins.

• À lire aussi: La fin des bureaux assignés? Voici les tendances qui se profilent pour le retour au travail en mode hybride

• À lire aussi: Oui, ça vaut la peine de faire les réunions d’équipe en personne

Ce chiffre a été avancé par l’experte en gestion du temps Laura Vanderkam, qui a mené une étude auprès de 900 travailleurs. Son objectif: déterminer comment le nombre d’heures de travail affecte notre degré de satisfaction vis-à-vis de notre temps libre. 

L’employé moyen ayant participé à l’étude travaillait 8,3 heures par jour. La chercheuse a déterminé que seulement une heure de travail quotidienne séparait les personnes qui se sentent constamment pressées et celles qui considèrent avoir beaucoup de temps libre. Cette deuxième catégorie de travailleurs accordait environ 7,6 heures par jour à leur job. 

Conclusion de l’étude donc: il faut viser une journée de travail de 7,6 heures maximum, pour un grand total de 38 heures par semaine.  

Parlons productivité  

Entendons-nous d’abord pour dire que le commun des mortels n’a pas les yeux rivés sur son écran 8 heures par jour, et ce, même si la rémunération est basée sur ce temps. En fait, un travailleur serait productif 2 heures 53 minutes par jour en moyenne, d’après une étude menée au Royaume-Uni en 2016 par la firme VoucherCloud. 

D’ailleurs, il est démontré que le niveau de productivité est en chute libre après 50 heures de travail par semaine et que se résigner à prendre au moins une journée complète de congé par semaine entraîne une baisse globale du rendement, d’après une étude de l’Université Stanford en 2014.

Travail et bonheur

Toujours pas convaincu? La semaine de travail de 38 heures est similaire au nombre d’heures travaillées au Danemark. Dans ce pays, peu de gens excèdent les 37 heures par semaine. Depuis huit ans, le Danemark se classe parmi les trois pays les plus heureux au monde du classement World Happiness Report. D'autres pays scandinaves où on valorise un tel équilibre travail-vie personnelle se trouvent près du Danemark dans le palmarès.

L’auteur américain Dan Buettner, aussi surnommé l’expert en bonheur – ce n’est pas rien –, va encore plus loin. Grâce à l’indice de bien-être Gallup-Sharecare, il a étudié la productivité de plus de 20 millions de personnes dans le monde. 

Ses conclusions sont sans équivoque: il faudrait essayer, par tous les moyens possibles, de travailler au maximum 30 à 35 heures par semaine et prendre au minimum six semaines de vacances par année. Juste ça. 

On ne vit pas non plus sur un nuage. Très peu de travailleurs peuvent se le permettre. Mais s’il y a une chose à retenir de tout ça, c’est que de travailler à peine une heure de moins par jour – passer de 8,5 heures à 7,5 heures, par exemple – peut être très avantageux, tant au travail que dans la vie personnelle. 

- D’après les informations de Atlassian et CNBC

À lire aussi

Et encore plus