«Le Canada nous a ouvert ses portes»: le père de Leylah Annie Fernandez ému aux larmes | 24 heures
/bref

«Le Canada nous a ouvert ses portes»: le père de Leylah Annie Fernandez ému aux larmes

Le père de la Québécoise Leylah Annie Fernandez, Jorge, n’a pu retenir ses larmes en parlant de l’accueil qu’il a reçu en arrivant au Canada. 

• À lire aussi: 5 choses à savoir sur Leylah Annie Fernandez, la Québécoise qui fait sensation à l'US Open

En entrevue au réseau TSN quelques heures avant le match de sa fille, le père et entraîneur de la Lavalloise de 19 ans qui sera de la finale des Internationaux des États-Unis s'est dit fier de la voir représenter sur la scène internationale le pays qui l'a accueilli. 

«Ça représente tout, pour nous», a affirmé l'homme d'origine équatorienne, visiblement ému. 

«Nous sommes une famille d'immigrants et, quand nous sommes arrivés ici, nous n’avions rien. Le Canada m'a ouvert ses portes et, s’il ne l’avait pas fait, je n'aurais pas pu profiter des opportunités qui se présentent à moi aujourd’hui. Et je n'aurais pas été capable non plus de les offrir à ma fille. Donc, ça représente beaucoup.»

À lire aussi

Et encore plus