Valérie Plante commet un lapsus gênant impliquant le mot «pénis» en parlant de Leylah Fernandez | 24 heures
/misc

Valérie Plante commet un lapsus gênant impliquant le mot «pénis» en parlant de Leylah Fernandez

Image principale de l'article Valérie Plante commet un lapsus gênant
Twitter Thomas Gerbet

La mairesse de Montréal s’est enfargée dans sa langue, ce vendredi, en vantant les mérites de la nouvelle coqueluche du TENNIS, Leylah Fernandez.

• À lire aussi: Annamie Paul invite la population à voter.... Libéral

Invitée à commenter les performances sensationnelles de la jeune Lavalloise au US Open, la mairesse Plante a dit: «On voit une jeune fille déterminée, souriante. On la sent passionnée. Et c’est très contagieux. J’ai envie de dire que sa passion pour le pénis....le pénis, s’cusez...», avant de s’enpaumer le visage en signe de honte.


Ce lapsus digne d’un mauvais jeu de mot de cour d’école primaire n’est évidemment pas passé inaperçu.

• À lire aussi: Un journaliste torontois se plaint des questions posées en français et ça ne passe pas

En fait, il risque de hanter longtemps celle qui briguera un second mandat à la mairie de Montréal lors des élections municipales de novembre.

On remercie le journaliste de Radio-Canada Thomas Gerbet d’avoir pris la peine d’immortaliser le moment sur Twitter!

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus