Après s’être fait traiter de woke, GND pose... avec son wok | 24 heures
/bref

Après s’être fait traiter de woke, GND pose... avec son wok

Image principale de l'article Gabriel Nadeau-Dubois pose... avec son wok
Photo tirée de Facebook

Les couteaux (ou plutôt les poêles) volent bas à l’Assemblée nationale!

Après s’être fait reprocher par François Legault d’être un woke et de ne pas défendre le Québec – contrairement à l’ancien chef de l’Union nationale Maurice Duplesiss –, Gabriel Nadeau-Dubois a posé... avec son wok. 

• À lire aussi: L'avis des chefs sur le racisme systémique, le mouvement woke, la décroissance...

«Je ne sais pas ce que François Legault a contre les woks. Personnellement, j’utilise le mien à chaque semaine», a écrit sur Facebook le co-porte-parole de Québec solidaire pour accompagner sa photo avec l'ustensile de cuisine de la discorde. 

Mercredi après-midi, le ton a monté entre les deux chefs au Salon bleu, lors d’un échange portant sur la laïcité de l’État.

s

«[Gabriel Nadeau-Dubois] nous parle de Maurice Duplessis. Il avait beaucoup de défauts, mais il défendait sa nation. Il n'était pas un woke comme le chef de Québec solidaire», a lancé le premier ministre. 

Le chef parlementaire de Québec solidaire l'avait accusé de faire sa «meilleure imitation» du chef de l’Union nationale, lui reprochant également de se donner le rôle de «monarque» du Québec, alors que des millions d’électeurs ne se sentent pas représentés par lui. 

On attend toujours la photo de François Legault avec Maurice Duplessis... 

À lire aussi

Et encore plus