La comédienne Anne Casabonne qualifie le vaccin contre la COVID-19 de «grosse m**de» dans un long message Facebook | 24 heures
/misc

La comédienne Anne Casabonne qualifie le vaccin contre la COVID-19 de «grosse m**de» dans un long message Facebook

Image principale de l'article Elle qualifie le vaccin de «grosse m**de»
Photos Agence QMI + AFP

L’actrice que l’on a vue dans La Galère (entre autres) s’est emportée, sur sa page Facebook, contre le vaccin.

La comédienne de 51 ans a publié, ce jeudi, un long message Facebook dans lequel elle met en doute l’efficacité des vaccins contre la COVID-19.

• À lire aussi: Anne Casabonne reniée par Walmart après ses propos antivaccins

D’entrée de jeu, elle ridiculise le ministre de la Santé, Christian Dubé, et le premier ministre François Legault, les qualifiant de «clowns».

«Bref, nos deux clowns sont-ils en train d’insinuer que le vaccin qu’on nous a mis dans le bras ne fait pas sa job de vaccin?» écrit-elle, citant deux récentes déclarations des politiciens.

Dubé: « moi si j étais patient dans un hôpital,j’aimerais mieux avoir un préposé aux bénéficiaires qui vient d’une...

Publié par Anne Casabonne Perso sur Jeudi 16 septembre 2021

Elle explique ensuite qu’il est illogique, selon elle, que l’on doive se méfier des personnes non vaccinées et qu’à son avis, le vaccin contre la COVID est une «cochonnerie», puisqu’«un vacciné doit avoir peur d’un non-vax».

Ensuite, elle n’hésite pas à carrément qualifier le vaccin de «grosse marde».

• À lire aussi: On a testé le passeport vaccinal en allant au restaurant et voici ce qui s’est passé

«Ils sont allés jusqu’à promettre un hot dog, une crème glacée, une lotto pour l’injection de ce qui semble visiblement être une marde. Oui, une grosse marde. Une marde qui n’empêche pas de ré-attraper l’virus et/ou de donner l’virus. Une marde qui divise les gens entre vax et non vax. Une marde qui divise les familles, les amis, qui donne des privilèges et discrimine. Une marde qui empêche ceux qui n’ont pas pris la marde en question, d’avoir un gagne-pain dans le but de protéger ceux qui ont pourtant pris cette marde (Marde qui était censée les libérer et les protéger). Bref, c’est une marde de chez marde», écrit Casabonne.

Plus loin, elle ajoute: «Dans les livres de médecine, on se chargera de troquer cette définition pour celle de la marde, en y incluant tous les variants: bouse, fèces, fouèrra, déjections, excréments, crotte, caca....»

• À lire aussi: Guy Nantel ridiculise les opposants au passeport vaccinal dans un nouveau vox pop

Elle conclut sa diatribe en disant: «Je réitère ma question; c’est quoi qu’on a mis dans le bras des Québécois pour engendrer une telle débandade. On est plusieurs à se poser la question», et en interpellant une panoplie d’organismes publics qui ont plus ou moins rapport avec la campagne de vaccination.

Des milliers de personnes ont réagi à la publication et l’ont fait partager.


MISE À JOUR: Walmart a tenu à se dissocier des propos d'Anne Casabonne

À voir aussi sur Le Sac de chips:   

s

s

s

À lire aussi

Et encore plus