«Ça ne vous tente plus qu’on parle de politique ou d’élections»: un autre gouvernement libéral minoritaire | 24 heures
/bref

«Ça ne vous tente plus qu’on parle de politique ou d’élections»: un autre gouvernement libéral minoritaire

Image principale de l'article Encore un gouvernement libéral minoritaire
AFP

Le Parti libéral de Justin Trudeau reprendra le pouvoir, mais le mandat majoritaire qu’il convoitait lui aura échappé des mains. Le résultat est pratiquement une copie conforme de 2019. Un statu quo qui pourrait bien avoir coûté plus de 600 millions de dollars. Retour sur la soirée électorale et les résultats.

• À lire aussi: En un an et demi, Montréal n'a pas bougé d'un poil

• À lire aussi: Gouvernement minoritaire ou majoritaire: ça change quoi?

Voyez ce que les chefs avaient à dire:   

s

s

s

s

s

«Je vous ai entendus»  

Il s’agit des élections où il y eut le moins de changements de sièges entre les partis dans l’histoire du Canada. Autrement dit, l’équilibre du pouvoir reste inchangé à Ottawa.

Après des résultats qui semblaient défavorables aux libéraux dans l’Atlantique, en début de soirée, le dépouillement des boîtes au Québec et en Ontario a ramené le parti dans le droit chemin.

La grande région de Toronto, clé de voûte du pouvoir à Ottawa, a penché de manière convaincante en faveur du Parti libéral. Finalement, le parti s’en est sorti avec un nombre de sièges qui oscillait entre 156 et 159. Or, pour atteindre une majorité, le parti victorieux doit cumuler au moins 170 élus à la Chambre des communes.

«Vous avez fait un choix, vous avez donné aux parlementaires un mandat clair pour qu’on en finisse une bonne fois pour toutes avec cette pandémie», a déclaré Justin Trudeau lors de son discours, livré après 1 h du matin, mardi. «Je vous ai entendus, ça ne vous tente plus qu’on parle de politique ou d’élections, vous voulez qu’on se concentre sur le travail qu’on doit faire pour vous», a-t-il ajouté.

Au Québec    

Au Québec, les projections pointent vers un nombre de sièges sensiblement pour le Bloc québécois aussi, avec 31 ou 32 élus, un siège étant toujours dans la balance.

«Il y a quelques semaines, un gouvernement minoritaire ambitieux malgré la pandémie a appelé une élection générale. Et presque au terme de cette soirée on est toujours en pandémie avec le même gouvernement minoritaire. On a envie de dire: tout ça pour ça», a déclaré Yves-François Blanchet devant quelques militants réunis à Montréal.

La soirée a été d’autant plus décevante pour les conservateurs d’Erin O’Toole, qui n’ont pas réussi à créer la vague bleue qu’ils souhaitaient, ni au Québec ni en Ontario. De fait, ils n’ont pas encaissé de revers majeur, avec seulement un siège en moins que l’année dernière.

«Malheureusement, cette élection n’a fait qu’empirer les choses, mais je suis ici ce soir encore plus déterminé envers ce merveilleux pays», a déclaré le chef conservateur à propos de la réélection d’un gouvernement libéral. Il s’est pourtant montré déterminé à rester à la tête du parti.

Maxime Bernier, chef du Parti populaire, a été dépassé par le conservateur Richard Lehoux. M. Bernier échoue donc à sa deuxième tentative d'élection en tant que chef fondateur d'un nouveau parti.

Ruth-Ellen Brosseau défaite   

Ruth-Ellen Brosseau, candidate vedette du NPD dans Berthier-Maskinongé, a finalement été défaite par le bloquiste Yves Perron, après avoir maintenu une avance pendant une bonne partie de la soirée.

Annamie Paul défaite    

L’élection a été marquée par un effondrement important du Parti vert, qui a amassé un appui famélique. 

La cheffe des verts, Annamie Paul, a été défaite dans Toronto-Centre, où elle a passé presque l’entièreté de la campagne. Ceci dit, l’ancienne cheffe Elizabeth May est restée accrochée au pouvoir, tandis qu’un nouveau venu s’est fait élire dans Kitchener-Centre.

Des vedettes réélues     

Jusqu’ici, peu de surprises dans le vote au Québec. Les chefs Justin Trudeau et Yves-François Blanchet ont remporté d’importantes majorités dans leur comté respectifs. Les vedettes libérales, incluant Pablo Rodriguez, Mélanie Joly, François-Philippe Champagne et Diane Lebouthillier, ont tous gardé leur siège. Seules les ministres Bernadette Jordan et Maryam Monsef ont été battues dans leurs circonscriptions respectives.

Les conservateurs québécois, pour leur part, étaient tous en voie d’être réélus. Il se pourrait même que le parti remporte la circonscription de Beauport-Limoilou, occupée par la députée bloquiste Julie Vignola.

612 millions    

En raison des mesures sanitaires, Élections Canada a mis le paquet pour permettre aux électeurs de voter en toute sécurité. En effet, l’agence fédérale a procédé à l’achat de dizaines de millions de masques, de crayons à usage uniques, de gants, de panneaux de plexiglas, de gel désinfectant.

• À lire aussi: On a demandé à Élections Canada combien ont coûté les crayons à usage unique fournis aux bureaux de vote

La facture estimée? 612 millions, selon Élections Canada.

L’agence a affirmé que 5,7 millions de personnes ont voté par anticipation. Par ailleurs, l’agence a reçu 1 253 987 demandes pour des trousses de votes par correspondance. En date de dimanche, 923 832 de ces enveloppes avaient été retournées.

La soirée électorale minute par minute   

1 h 44 | Le ministre sortant du Patrimoine canadien Steven Guilbeault a été réélu dans la circonscription de Laurier-Sainte-Marie après une lutte serrée avec la candidate néodémocrate Nimâ Machouf.  

00 h 41 | Le chef des néodémocrates, Jagmeet Singh, a été réélu dans sa circonscription de Burnaby South, lundi soir, après une longue lutte face à la candidate libérale Brea Huang Sami. 

0 h 27 | Le chef conservateur Erin O’Toole a été réélu dans la circonscription ontarienne de Durham où il siège depuis 2012.  

0 h 26 Le Président du Conseil du Trésor du Canada Jean-Yves Duclos a été réélu dans la circonscription de Québec où il occupe le siège de député depuis 2015.  

23 h 31 | La bloquiste Ensaf Haidar, conjointe du blogueur Raif Badawi emprisonné en Arabie saoudite, a échoué à se faire élire dans la circonscription de Sherbrook. 

Photo d'archives, Ben Pelosse

23 h 14 | Le conservateur Pierre Paul-Hus a été réélu pour un troisième mandat dans la circonscription de Charlesbourg-Haute-Saint-Charles.  

23 h 13 | Le conservateur Gérard Deltell a été réélu dans la circonscription québécoise de Louis-Saint-Laurent où il siège depuis 2015.  

23 h 12 | Le prochain gouvernement sera libéral minoritaire. 

23 h 08 | Le ministre sortant des Services aux Autochtones, Marc Miller, a été réélu dans la circonscription de Ville-Marie-Le Sud-Ouest-Île-des-Sœurs où il siège depuis 2015.  

23 h 04 | La ministre sortante du Revenu national Diane Lebouthillier a été réélue dans la circonscription de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine.  

22 h 55 | Le néodémocrate Alexandre Boulerice a été réélu dans la circonscription montréalaise de Rosemont-La-Petite-Patrie, devenant le premier candidat du NPD confirmé dans cette soirée électorale.  

Alexandre Boulerice

Photo Ben Pelosse

Alexandre Boulerice

22 h 50 | Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, a été battu dans sa circonscription de Beauce sans grande difficulté par le conservateur Richard Lehoux. 

Maxime Bernier

PHOTO AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Maxime Bernier

22 h 43 | Le premier ministre sortant Justin Trudeau a été réélu dans la circonscription montréalaise de Papineau où il siège depuis 2008.  

22 h 40 | Le conservateur Alain Rayes a été réélu dans la circonscription québécoise de Richmond-Arthabaska où il est député depuis 2015.  

22 h 40 | Le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet a été réélu dans la circonscription de Beloeil-Chambly où il siégeait depuis la dernière élection fédérale de 2019.  

Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

22 h 23 | Le prochain gouvernement sera formé par le gouvernement libéral. 

22 h 20 | Le bloquiste Louis Plamondon a été réélu dans la circonscription de Bécancour-Nicolet-Saurel, au Québec, où il siège depuis 1984.  

22 h 10 | Le conservateur Luc Berthold est devenu le premier candidat à se faire élire au Québec, lundi soir, en remportant aisément la circonscription de Mégantic-L’Érable. 

21 h 30 | Les bureaux de vote ont fermé à 21 h 30 au Québec, tout comme en Ontario et dans les provinces des Prairies.  

20 h 25 | Le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, a été réélu dans sa circonscription de Beauséjour, au Nouveau-Brunswick, où il siège depuis plus de 20 ans.  

20 h 00 | Le ministre sortant des Ressources naturelles Seamus O’Regan est parvenu à conserver son siège dans la circonscription de St. John’s South-Mount Pearl, devenant ainsi le premier candidat élu des fédérales 2021. 

19 h 30 | Les bureaux de scrutin sont maintenant fermés dans les trois provinces des Maritimes, une demi-heure après le début du dépouillement à Terre-Neuve-et-Labrador.