Valérie Plante promet 60 000 logements abordables | 24 heures
/bref

Valérie Plante promet 60 000 logements abordables

Image principale de l'article Valérie Plante promet 60 000 logements abordables
Joël Lemay / Agence QMI

La cheffe de Projet Montréal, Valérie Plante, a promis d’investir jusqu’à 800 millions $ en habitation afin de permettre la construction de 60 000 logements abordables.

• À lire aussi: Votre nom figure peut-être sur cette liste noire des locataires

• À lire aussi: À Montréal, un étudiant sur dix vit dans un appart qui a besoin de grosses réparations

«On doit garder l’abordabilité à Montréal. On ne veut pas devenir comme Toronto ou Vancouver», a illustré Mme Plante, mercredi, estimant que la situation est présentement fragile.

Elle s’est également engagée à construire jusqu’à 60 000 logements abordables au cours des prochaines années, sans toutefois fixer d’échéancier.

Son parti prévoit investir jusqu’à 800 millions $ dans les 10 prochaines années afin de faire l’acquisition de terrains dans la métropole.

«Ce qui coûte cher, ce sont les terrains. La Ville va acheter les terrains, et les prêter ensuite à des organismes qui pourront y construire des logements abordables», a expliqué Mme Plante.

Ceux-ci devront limiter les prix de vente des logements à un montant de 90 % de la valeur marchande moyenne. Mme Plante imposera également une limite de 3 % par année pour la hausse de la valeur lors de la revente de ses unités.

En août, notre bureau d’enquête révélait que de riches investisseurs achetaient massivement certains logements abordables, pour ensuite les revendre avec un maximum de profit.

«C’est pour ça qu’on se mêle du marché, c’est pour contrer ce genre de situation», a souligné Mme Plante, en ajoutant que la ville ne serait pas en pénurie de logements présentement si le libre marché fonctionnait.

«L’idée est de mettre des outils en place pour s’assurer que les familles de la classe moyenne puissent choisir de rester à Montréal», a-t-elle ajouté.

*

Une vidéo qui pourrait aussi vous intéresser:  

Crise du logement: du jamais-vu en 30 ans à Montréal  

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus