«Réveillez-vous!»: des dizaines de milliers de jeunes marchent pour le climat à Montréal | 24 heures
/environment

«Réveillez-vous!»: des dizaines de milliers de jeunes marchent pour le climat à Montréal

Image principale de l'article Des milliers de jeunes marchent pour le climat

Des milliers d'étudiants et de personnes inquiètes du sort de la planète se sont rassemblés à Montréal, vendredi après-midi, pour faire un sombre rappel aux dirigeants: la lutte contre les changements climatiques, c’est là, maintenant, qu’on doit la mener.  

Photo Jean Balthazard

«On veut allier la justice sociale à la justice climatique et avoir un plan clair pour n’avoir aucune émission de gaz à effet de serre d’ici 2030», a expliqué Rosalie Thibault, coordonnatrice de la manifestation pour la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES).

Les manifestants s’étaient rassemblés devant le monument à sir George-Étienne Cartier, au pied du mont Royal, vers 13h. L’ambiance était festive, malgré l’urgence d’agir que souhaitaient communiquer les personnes présentes au rassemblement.

Appelés à huer «les politiciens qui ne font rien face à l’urgence climatique», les manifestants ont tôt fait de réserver cet accueil au candidat à la mairie de Montréal Denis Coderre.

Voici ce que des manifestants avaient à nous dire:      

 «Les gouvernements doivent imposer une réglementation contraignante aux grandes entreprises et aux pollueurs.» - Léane, Antoine et Laurie

Photo Andrea Lubeck

«Le climat est un enjeu que les gouvernements tiennent pour acquis, et c’est vraiment important de leur montrer qu’il faut agir avant qu’il ne soit trop tard et prendre action pour instaurer des changements.» - Océane  

Photo Andrea Lubeck

«Aux décideurs, j’aimerais dire: "RÉVEILLEZ-VOUS!" Ouvrez les yeux et écoutez-nous! C’est nous, la plus jeune génération, qui serons là plus tard et qui subirons les conséquences des changements climatiques.» - Juliette 

Photo Andrea Lubeck

«La menace à la biodiversité, les espèces qui se retrouvent dans des climats inadaptés pour elles, c’est ce qui m’inquiète le plus des changements climatiques.» - Zélia

Photo Andrea Lubeck

Photo Andrea Lubeck

«J’ai peur que tout ce que j’apprends à l’école aujourd’hui serve à rien parce que notre futur est menacé.» - Audrey-Jade 

Photo Andrea Lubeck

80 000 étudiants en grève   

Au total, 80 000 étudiants ont voté pour une journée de grève en lien avec les manifestations, la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social (CEVES), Pour le futur Montréal et le Collectif Mashk Assi comptant secouer les gouvernements dans leur léthargie quant à l’urgence climatique.

De son côté, la Fondation David Suzuki espère voir Ottawa agir sans tarder, maintenant que le Canada a été bouleversé par des catastrophes naturelles sans précédent.

«Les actions de notre gouvernement dans les jours et les mois à venir détermineront si le Canada émergera en tant que leader climatique dans cette transition mondiale», a mentionné l’organisation dans un communiqué.

Des marches partout        

Des manifestations ont aussi lieu simultanément à Québec, à Sherbrooke, à Alma, à Joliette, à La Pocatière, à New Richmond, à Rimouski, à Rouyn-Noranda, à Granby et à Ottawa.

Des centaines de manifestants ont pris d’assaut les rues de Québec vendredi après-midi, pour souligner l’urgence climatique et demander aux gouvernements d’agir pour le bien des générations futures.

Peu avant que le départ soit lancé, la place D’Youville était bondée à 13h. Plusieurs centaines de jeunes étudiants et manifestants de tous âges étaient rassemblés et brandissaient des pancartes aux slogans environnementalistes.

De nombreuses personnalités politiques étaient également de la partie. Paul St-Pierre Plamondon, du Parti québécois, et Catherine Dorion, de Québec solidaire, étaient du lot, tout comme les candidats à la mairie de Québec Bruno Marchand et Marie-Josée Savard.

Ailleurs dans le monde      

Dans plusieurs autres grandes villes du Canada et des États-Unis, notamment à Toronto, à New York, à Los Angeles et à Chicago, des manifestations pour le climat ont lieu aujourd’hui. 

Pour sa part, la militante écologiste suédoise Greta Thunberg, qui avait pris part à la marche historique ayant réuni près d’un demi-million de personnes dans les rues de Montréal en 2019, participe au mouvement à Berlin, en Allemagne.

– Avec des informations de Geneviève Abran et de l’Agence QMI