Pour l’amour des jeux de romance | 24 heures
/misc

Pour l’amour des jeux de romance

Image principale de l'article Pour l’amour des jeux de romance
Illustration: Marie-Hélène Racine-Lacroix

Après une pandémie solitaire, je me dois de faire un deuxième coming out: j’adore les jeux de romance. Les simulateurs de dating et les romans visuels me donnent cette si précieuse impression qu’enfin quelqu’un m’aime. J’adore les papillons dans le ventre et les mots doux, entrecoupés de la réflexion de ma grosse face dans l’écran de ma Nintendo Switch. J’adore être une princesse courtisée par beaucoup trop de beaux chevaliers ou un papa entouré d’autres papas vraiment vraiment beaux. J’adore aussi que, grâce à la scène indie, je puisse de plus en plus voir des romances diversifiées. En tant que lesbienne moi-même, il m’est particulièrement précieux de voir la communauté LGBTQIA2+ dans mes écrans.

Les Dating Sims sont nés au Japon, avec le jeu Dōkyūsei en 1992, mais c’est Tokimeki Memorial, en 1994, qui a réellement fait exploser leur popularité. Ces jeux se caractérisent par une histoire axée sur la romance et une mécanique de jeu centrée autour de la gestion de temps et de statistiques. Les Visual Novels romantiques, quant à eux, demandent plutôt principalement au joueur de faire les bons choix dans des dialogues pour séduire l’élu de leur cœur. Ils sont aussi extrêmement populaires au Japon. Plusieurs jeux mélangent ces deux types de mécaniques et ils sont souvent confondus en Occident. 

Je vous présente donc, avec beaucoup d’amour, mes jeux préférés du genre. Malheureusement, plusieurs d’entre eux ne sont disponibles qu’en anglais, mais je les aime trop pour ne pas vous en parler. 

Hatoful Boyfriend, A School of Hope and White Wings  

Steam/PS4/PlayStation Vita

Mediatonic

Dans Hatoful Boyfriend, on interprète la dernière humaine sur terre dans un monde maintenant peuplé d’oiseaux hyper intelligents. Nous sommes une étudiante dans une école secondaire de pigeons et y vivons notre vie d’adolescente bien normale. Malgré une première impression de légèreté, l’histoire se révèle rapidement être plus complexe et mystérieuse qu’à première vue. Ce jeu est une bonne parodie de son propre genre et mélange très bien l’humour surréaliste avec une histoire accrocheuse. Eh oui, on y séduit des pigeons. Ce sont de très beaux pigeons. J’ai personnellement adoré l’histoire de Hatoful Boyfriend, même si j’ai dû suivre un guide pour atteindre certaines de ses fins un peu plus compliquées et secrètes. L’expérience Hatoful Boyfriend est très agréable à répéter, ce que vous voudrez faire pour découvrir toute son histoire. Il est offert en français.

Dream Daddy  

Steam/Nintendo Switch/PS4

Game Grumps

Avez-vous déjà rêvé d’être un papa sexy qui essaie de séduire d’autres papas sexy? Moi aussi. Dans Dream Daddy, vous jouez un père veuf qui emménage dans un nouveau quartier avec son adolescente. Vous y rencontrerez vos voisins, des pères tous plus séduisants les uns que les autres, et pouvez les inviter sur des dates uniques à chacun. Le jeu est bien écrit et est à la fois touchant et très drôle. Puisque je suis une grande fanatique de jeux de mots et de jokes de papa, ce jeu a été un vrai cadeau. Avec ses mini-jeux, son humour et ses mécaniques simples, Dream Daddy est selon moi une bonne introduction au genre.

Monster Prom et Monster Camp  

Steam/Nintendo Switch/PS4/Xbox One

Beautiful Glitch / Those Awesome Guys

Monster Prom et sa suite, Monster Camp, sont les seuls jeux de cette liste avec un mode multijoueurs. On y joue un monstre, portant le nom et les pronoms de notre choix, qui essaie de séduire d’autres monstres. Le jeu utilise un style d’illustration ludique et coloré et ses parties ne durent qu’une heure habituellement. Ses histoires et son humour sont vraiment plaisants et l’aspect multijoueur ajoute un côté compétitif unique. Il est plus difficile qu’on pourrait le penser d’atteindre les bonnes fins et les jeux ont plusieurs histoires secrètes. Le tout donne un petit côté addictif pour les collectionneurs d’entre nous. 

The Arcana  

Play Store/App Store

Nix Hydra Games

Dans The Arcana, on joue un.e apprenti.e magicien.ne amnésique qui cherche la vérité sur son identité et sur le mystère entourant la mort de l’empereur tyrannique, Lucio (que vous pouvez aussi séduire, évidemment). Chaque «route» romantique permet d’en découvrir plus sur l’histoire franchement bien ficelée du royaume de Vesuvia. En plus des romances adorables, l’écriture du jeu est réellement intéressante et accrocheuse. Le jeu, gratuit, souffre quand même d’être un jeu mobile. On doit s’armer de patience pour amasser les clefs nécessaires pour jouer les chapitres et accumuler très lentement (ou payer) des sous qui débloquent des scènes romantiques spéciales. Tout de même, aucune fin ne nous est bloquée si on décide d’ignorer ces scènes, ce qui me semble de plus en plus rare pour les jeux mobiles du genre. The Arcana nous permet de choisir notre nom et nos pronoms et on peut séduire n’importe quel personnage, peu importe le genre. De plus, le jeu est réellement magnifique, avec ses illustrations uniques et ses inspirations des cartes de tarot.

Boyfriend Dungeon  

Stream/Nintendo Switch/itch.io/Epic Games/Xbox One et Series X/S

Kitfox Games

Boyfriend Dungeon n’est pas seulement un simulateur de dating. Votre personnage s’y promène dans des «donjons» pour battre des ennemis à la tonne. Le jeu se trouve sur cette liste car vos armes ont des formes humaines, de très séduisantes formes humaines, que vous pouvez charmer pour augmenter leur force. Cet étrange mélange crée un jeu unique et addictif. L’écriture est charmante, en plus d’être offerte en français. Les illustrations et animations des personnages sont magnifiques et dynamiques. Aussi, le vilain principal est tellement détestablement bien créé que l’acteur qui lui a prêté sa voix a dû demander aux internautes d’arrêter de lui envoyer des messages de haine. (Voyons les gens.)

Mystic Messenger   

Play Store/App Store 

Cheritz Co., Ltd

Ce que je trouve réellement intéressant de Mystic Messenger est son format. Il est joué sur un appareil mobile, en temps réel. On y joue une jeune femme qui trouve accidentellement une application secrète lui donnant accès à la conversation de cinq séduisants célibataires. On se joint alors à leur groupe qui organise des événements caritatifs, ce qui cache, bien sûr, un plus grand mystère. Les conversations apparaissent à des heures précises de la journée. Si vous en manquez une, elle aura lieu sans vous et si vous en manquez trop, votre histoire aura une mauvaise fin. 

Même s’il est possible d’acheter des éléments pour faciliter vos parties, qui durent jusqu’à une semaine, ou pour débloquer des histoires spéciales, le jeu peut être complété gratuitement. Il demande cependant beaucoup de dévouement, comme de se connecter plusieurs fois par jour. Vous pouvez aussi recevoir, dans l’application, des appels des personnages en coréen. Vous devez également répondre correctement à des courriels d’invités au prochain grand événement de charité. Le tout crée une expérience immersive qui sait vraiment utiliser son médium. Pour moi, Mystic Messenger est un véritable plaisir coupable. L’histoire est accrocheuse, même si certains de ses éléments sont un peu clichés et si je suis encore déçue qu’on ne puisse pas réellement sortir avec la femme du groupe. Malgré ça, j’y ai passé beaucoup trop de temps à écouter la voix mielleuse de mon copain imaginaire et me suis souvent surprise à vérifier si je n’avais pas de nouveau message à des heures pas possibles de la nuit.

Our Life  

Steam/itch.io

GB Patch Games

Dans Our Life, on explore la relation entre deux amis d’enfance jusqu’à l’âge adulte. Cove, un garçon timide, emménage en face de chez vous, dans un quartier où se trouvent très peu d’enfants. Le jeu vous laisse réellement choisir quelle sera votre relation avec lui. Elle n’est donc pas obligatoirement romantique. L’histoire est une belle lettre d’amour à l’enfance et à l’amitié, en plus de vous donner vraiment beaucoup de choix dans la personnalisation de votre personnage, ce qui contribue réellement à l’attachement au jeu à l’immersion. Je n’ai joué le jeu qu’une seule fois pour l’instant, et je me suis rapidement trouvée complètement plongée dans la vie de mon personnage. Je me suis surprise moi-même à m’attacher à Cole, ainsi qu’à ma sœur et mes mères fictives. Je me suis même surprise à pleurer par moments. J’ai déjà hâte de découvrir ce qui va arriver quand je recommencerai ma partie pour faire d’autres choix. Je recommande particulièrement ce jeu à ceux qui seraient curieux.ses d’essayer un roman visuel mais qui ne sont pas particulièrement attiré.es par la romance. 

À VOIR AUSSI  

s

s

À lire aussi

Et encore plus