Élections municipales : les 40 000 étudiants sherbrookois ne pourront voter sur leur campus en novembre | 24 heures
/bref

Élections municipales : les 40 000 étudiants sherbrookois ne pourront voter sur leur campus en novembre

Image principale de l'article 40 000 étudiants ne pourront voter sur leur campus
Le Journal-Alex Drouin

Les étudiants de Sherbrooke ne pourront pas voter sur leur campus, un «frein à la participation» aux élections municipales déploré par un regroupement d’associations étudiantes de la ville.

• À lire aussi: Crise du logement: des étudiants doivent habiter dans des auberges ou rester chez leurs parents

• À lire aussi: Sherbrooke : se loger en tant qu’étudiant est de plus en plus difficile 

Éliane Dextradeur, vice-présidente aux affaires externes de la FEUS, dénonce que les étudiants sherbrookois ne peuvent voter sur leur campus étudiant.

Courtoise

Éliane Dextradeur, vice-présidente aux affaires externes de la FEUS, dénonce que les étudiants sherbrookois ne peuvent voter sur leur campus étudiant.

«On est à Sherbrooke, une ville où il y a beaucoup d’étudiants. Ça ne devrait même pas être une question, d’inclure au maximum les étudiants et étudiantes. Il y a une problématique dans la représentation démocratique de la population étudiante», affirme Éliane Dextradeur, vice-présidente aux affaires externes de la Fédération étudiante de l’Université de Sherbrooke (FEUS). 

La FEUS fait partie de la Table associative estrienne (TASSE), qui regroupe des assos étudiantes de l’Université de Sherbrooke, de l’Université Bishop’s et du Cégep de Sherbrooke. Celles-ci croient qu’avec environ 40 000 étudiants dans la ville, il devrait y avoir des bureaux de vote sur les campus.     

La Ville réplique de son côté que «le nombre d’étudiants avec une adresse officielle sur les campus n’est pas assez élevé pour y placer un bureau de vote». 

«Il faut savoir que la majorité des étudiants conservent leur adresse chez leurs parents le temps de leurs études. Lors de chaque élection, cette décision est revue par le bureau d’élection en fonction des gens habiles à voter sur l’ensemble du territoire», a dit la relationniste à la Ville de Sherbrooke, Nancy Corriveau. 

Selon le bureau d’élection de la Ville de Sherbrooke, il n’y a jamais eu de bureau de vote sur les campus sherbrookois pour des élections municipales. Au provincial, il est possible de le faire depuis 2014.

Personnes âgées 

Des mesures particulières sont pourtant mises en place pour d’autres groupes de la population, comme les personnes âgées. Certaines résidences sherbrookoises auront d’ailleurs droit à un bureau de vote sur place le 7 novembre, jour des élections.  

Les personnes de 70 ans et plus pourront aussi voter par correspondance plutôt qu'en personne, mais pas les étudiants.  

Selon Hugo Forget, responsable à la coordination de l’association étudiante du Cégep de Sherbrooke, la Ville devrait en faire davantage pour s’assurer que les étudiants votent, «surtout que la Ville de Sherbrooke espère faire revenir certains de ses diplômés dans la région une fois qu’ils ont fini leurs études», dit-il. 

Éliane Dextradeur déplore aussi qu’il n’y a que trois journées lors desquelles les étudiants peuvent faire leur changement d’adresse, et qu’ils doivent y aller en personne. 

«Avec les élections fédérales, c’était super facile. On avait qu’à aller sur internet pour changer notre adresse. Aux élections municipales, c’est super compliqué», indique-t-elle. 

Taux de participation faible et inconnu  

  • Selon l’Union des municipalités du Québec (UMQ), il n’existe aucune donnée reliée au taux de participation des jeunes dans l’ensemble de la province.    
  • Montréal est l’une des seules municipalités à les avoir. Lors des élections municipales en 2017, à peine un jeune de 18 à 25 ans sur quatre a voté. En ce qui concerne les 26 à 35 ans, 32,1% d’entre eux ont voté.    
  • Le taux de participation aux dernières élections municipales de 2017 à Sherbrooke était de 43,9%, en deçà de la moyenne provinciale (44,8%).   

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus