Sur TikTok, il se prononce sur Guillaume Lemay-Thivierge et Anne Casabonne | 24 heures
/bref

Sur TikTok, il se prononce sur Guillaume Lemay-Thivierge et Anne Casabonne

Image principale de l'article Il se prononce sur GLT et Anne Casabonne

Sur TikTok, Mathieu, ou Wal_Trudeau pour ses abonnés, lutte contre la désinformation à propos de la COVID-19. Il s'est prononcé sur les affaires Guillaume Lemay-Thivierge et Anne Casabonne.

• À lire aussi: 5 choses à savoir sur François Amalega Bitondo, ce militant anti-vax qui refuse de porter un masque pour subir son procès

«Je n’ai absolument rien contre Guillaume Lemay-Thivierge, lance le tiktokeur au début de sa plus récente vidéo. Par contre, la stratégie de Guillaume Lemay-Thivierge [celle d’attendre le vaccin de Médicago pour se faire vacciner] commence à être adoptée par de plus en plus de gens et j’aimerais en parler.»

Mathieu, qui cumule 10 années d'études en médecine et en pharmacologie, nous apprend ensuite qu'il faudra attendre au moins jusqu'à la fin du mois d'avril 2022 pour connaître les résultats de l’étude de phase 3 de ce vaccin québécois. 

«Si vous attendez le vaccin Médicago, vous allez manquer le bateau, insiste le chercheur. Vous allez passer la quatrième vague cet hiver en étant non vacciné et ça, je le recommande à personne.» 

Plus tôt ce mois-ci, il a aussi répondu à Anne Casabonne, qui a récemment qualifié le vaccin de «marde». Il explique notamment comment fonctionnent les vaccins à ARN messager de Pfizer et de Moderna.  

@wal_trudeau

Ma réponse à la désinformation propagée par l’actrice Anne Casabonne ##fyp ##foryou ##foryoupage ##vaccin ##covid19 ##tiktokfr ##qc ##fr ##nurse

♬ son original - Wal Trudeau

«Anne, en ce moment, avec les mesures sanitaires, le vaccin est la seule façon de se protéger de la COVID. Il protège à plus de 90% des hospitalisations et des décès», conclut-il, jugeant irresponsable la sortie de la comédienne.

Voici 4 autres comptes à suivre pour rester informé sur la COVID-19     

Le Dr Eric Sabbah   

Sur sa page Facebook, qui est suivie par 7000 personnes, le cardiologue à l’hôpital Pierre-Boucher de Longueuil partage des informations et des statistiques. Il nous donne aussi un aperçu de sa réalité et de celle de ses collègues qui sont au front.

Il y a quelques semaines, il a partagé un vibrant témoignage d’une collègue inhalothérapeute qui devait s'occuper d'un antivaccin. «Il y a des limites à jouer avec la vie des autres... dans un hôpital, on exige que tous visiteurs soient vaccinés. Il est aberrant qu’un patient ait le droit de refuser un dépistage en pleine pandémie... surtout si non vacciné», a-t-il écrit. 

Le Dr Alain Vadeboncoeur (@Vadeboncoeur_Al)  

L’urgentologue et vulgarisateur scientifique d’expérience est suivi par 48 000 personnes sur Twitter et il partage fréquemment de l’information concernant la COVID-19, que ce soit des études scientifiques ou des articles journalistiques. 

«La non-vaccination des gens est un choix. Ce choix a des conséquences directes sur la capacité hospitalière, notamment en soins intensifs. Une capacité qui est particulièrement limitée en ce moment. C'est donc un choix qui compromet les soins offerts à d'autres malades», a-t-il écrit dans une publication récente. 

Le Dr Eric Burnett (@dr.eric.b) - En anglais

Sur TikTok, ce médecin américain s'attaque aux mythes et aux fausses nouvelles qui concernent la pandémie. Il compte 318 000 abonnés et ses vidéos cumulent neuf millions de vues. 

 

Professor Tracy (@scitimewithtracy) - En anglais

C'est qui, professor Tracy? C'est une professeure en microbiologie et immunologie à la retraite. Sur TikTok, elle repère les fausses nouvelles qui sont partagées dans des vidéos virales et rectifie le tir. Elle est suivie par 610 000 personnes et certaines de ses vidéos ont été vues plus de 1 million de fois. 

À voir aussi   

La manifestation du 24 septembre 2021   

s

Sur le même sujet