Denis Coderre promet de réinstaller la statue de John A. Macdonald, l’architecte des pensionnats autochtones | 24 heures
/bref

Denis Coderre promet de réinstaller la statue de John A. Macdonald, l’architecte des pensionnats autochtones

Image principale de l'article Coderre veut réinstaller la statue de Macdonald
PHOTO AGENCE QMI, MAXIME DELAND

En cette première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, le candidat à la mairie de Montréal Denis Codderre a promis que la statue de John A. Macdonald, reconnu comme l'architecte de la politique des pensionnats autochtones, serait réinstallée au centre-ville s'il est élu. Une promesse qui fait jaser.

• À lire aussi: Coderre souhaite une réconciliation avec les Premières Nations

• À lire aussi: Kingston: l’Université Queen’s retire le nom de John A. Macdonald

• À lire aussi: La statue de Macdonald remplacée à la blague

Ce qu’a dit Denis Coderre  

«On ne déboulonnera pas le passé, mais on doit avoir des plaques explicatives. On doit avoir des centres d’interprétation où on apprend l’histoire. Ce n’est pas en l’oubliant qu’on va apprendre de nos erreurs du passé», a mentionné M. Coderre lors d’une conférence de presse à la Place du Canada, non loin du socle qui abritait autrefois de la statue de l'ancien premier ministre. 

PHOTO AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

L'ancien maire, qui tente de retourner à l'hôtel de ville, a toutefois précisé qu’il fallait «donner la parole à ceux qui ont souffert sous John A. Macdonald».

Pourquoi John A. Macdonald est-il controversé?  

Considéré comme l'un des pères de la Confédération, John A. Macdonald est bien plus que le visage qui se retrouve sur nos billets de 10$. C'est un personnage controversé de notre histoire. 

L’ancien premier ministre canadien est reconnu comme l’architecte de la politique des pensionnats autochtones, dont on commémore les victimes aujourd'hui partout au Canada. 

Selon le rapport de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, les pensionnats autochtones ont été utilisés par l’Église catholique, puis par le gouvernement fédéral, pour commettre un véritable «génocide culturel». Quelque 150 000 enfants autochtones, inuits et métis y ont été amenés de force et des milliers d'enfants y sont morts, de mauvais traitements ou de maladie.

La statue de l'ancien premier ministre John A. Macdonald située à la Place du Canada, au centre-ville de Montréal, a été déboulonnée et décapitée en le samedi 29 août 2020, en marge d'une manifestation pour le définancement des corps policiers. Photo prise le jour de l'événement, soit le samedi 29 août 2020.
Camille Lalancette / 24H / AGENCE QMI

Camille Lalancette/Agence QMI

La statue de l'ancien premier ministre John A. Macdonald située à la Place du Canada, au centre-ville de Montréal, a été déboulonnée et décapitée en le samedi 29 août 2020, en marge d'une manifestation pour le définancement des corps policiers. Photo prise le jour de l'événement, soit le samedi 29 août 2020. Camille Lalancette / 24H / AGENCE QMI

Jusqu’en août 2020, la statue du premier premier ministre canadien trônait en plein cœur de la Place du Canada, au centre-ville de Montréal, jusqu’à ce qu’un groupe de manifestants décide de la déboulonner et de la décapiter. 

Une promesse dénoncée sur les réseaux sociaux  

La promesse de Denis Coderre a fait jaser sur Twitter. 

Des internautes n’ont pas mâché leurs mots et ont contesté le moment choisi par le candidat pour faire cette annonce, en cette journée de commémoration des victimes et des survivants des pensionnats autochtones. 

  

Des engagements de Denis Coderre envers les Premières Nations:  

Il souhaite accorder davantage de pouvoirs à la commissaire aux Affaires autochtones à Montréal, un poste créé en 2018 par l'administration Plante.

Il propose de prévoir plusieurs rencontres chaque année entre l’exécutif de la Ville et des leaders des communautés autochtones. «Pour qu’on puisse trouver des solutions et travailler ensemble», a-t-il expliqué.

Il souhaite finalement collaborer à la réalisation d’un complexe architectural autochtone, qui aurait pour mission de diffuser les arts et la culture des Premières Nations.

– Avec Félix Lacerte-Gauthier, Agence QMI

À lire aussi

Et encore plus