Décès de Joyce Echaquan: la coroner recommande au gouvernement de reconnaître le racisme systémique | 24 heures
/bref

Décès de Joyce Echaquan: la coroner recommande au gouvernement de reconnaître le racisme systémique

Image principale de l'article Québec devrait reconnaître le racisme systémique
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Le décès de Joyce Echaquan est «accidentel», mais le racisme et les préjugés auxquels elle a fait face «ont certainement été contributifs à son décès».

C’est ce qu’indique le rapport d’enquête dévoilé vendredi par la coroner Géhane Kamel. Il stipule que Joyce Echaquan était décédée des suites d’un œdème pulmonaire provoqué par un choc cardiogénique dans un contexte de cœur malade, «associé à des manœuvres possiblement délétères comme le maintien en décubitus dorsal sous contention sans surveillance adéquate».

• À lire aussi: Des membres des Premières Nations témoignent de l'horreur des pensionnats

• À lire aussi: Journée du chandail orange et Journée nationale de la vérité et de la réconciliation: ce qu’il faut savoir

La coroner a conclu que le racisme et les préjugés auxquels la mère de famille attikamek de 37 ans a fait face «ont certainement été contributifs à son décès» jugé «accidentel».

Recommandations 

Dans son rapport, Me Géhane Kamel a également formulé de nombreuses recommandations.

Une seule recommandation a été faite au gouvernement Legault: celle de reconnaître l’existence du racisme systémique au sein des institutions québécoises et de contribuer à son élimination.

La coroner a dressé huit recommandations au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière, comme l’intégration efficace de l’agent de liaison de Manawan au sein de l’établissement, ou encore une meilleure prise de notes au dossier médical pour refléter «la réalité de la prise en charge d’un patient».

La coroner a aussi évoqué les ratios d'infirmières et de préposées aux bénéficiaires en fonction, lesquels devraient être revus.

Elle recommande «rapidement» la mise en place d’une formation et des activités d’inclusion de la culture autochtone, de concert avec la communauté de Manawan.

Rappelons que Joyce Echaquan est décédée tragiquement le 28 septembre 2020 au centre hospitalier de Lanaudière, près de Joliette, sous les insultes et le racisme du personnel soignant.

À lire aussi

Et encore plus