Squid Game pourrait être la plus grande série de l'histoire de Netflix | 24 heures
/misc

Squid Game pourrait être la plus grande série de l'histoire de Netflix

Au-delà du gore, Squid Game apporte un commentaire social percutant sur les inégalités des classes sociales

Image principale de l'article La série sud-coréenne connaît un succès monstre
Netflix

Que vous ayez regardé la série ou pas, vous avez certainement vu le nom Squid Game un peu partout dernièrement. Tout le monde en parle, comme on dit.

La série sud-coréenne est sur toutes les lèvres. Et ce n'est pas qu'un petit phénomène: le directeur du contenu de Netflix, Ted Sarandos, a déclaré à Variety que Squid Game avait de fortes chances de devenir la plus grande série de l'histoire de Netflix, devant Bridgerton.

Squid Game est un drame dystopique sud-coréen où 456 personnes endettées sont invitées à risquer leurs vies à la Battle Royale pour une énorme cagnotte. Les personnages vont désespérément s'affronter dans des jeux d'enfants sous un angle brutal et violent, devant un groupe mystérieux de gens masqués. 

Le créateur de la série, Hwang Dong-hyuk, a déclaré à Variety que Squid Game allait toutefois au-delà du gore, et explorait aussi des thèmes d'inégalités sociales.

«Je voulais écrire une histoire qui était une allégorie ou une fable sur la société capitaliste moderne, quelque chose qui dépeint une compétition extrême, un peu comme la compétition extrême de la vie. Mais je voulais que [la série] puisse mettre de l'avant des personnes que l'on a tous rencontrées dans la vraie vie», a-t-il déclaré. 

Dans la distribution, on retrouve Lee Jung-jae dans le rôle de Seong Gi-hun, un père avec de gros problèmes de jeu, Park Hae-soo qui incarne le fraudeur déchu Cho Sang-woo et Jung Ho-yeon qui joue la transfuge nord-coréenne Kang Sae-byeok voulant désespérément payer des courtiers pour récupérer sa famille. 

Hwang Dong-hyuk s'est inspiré de plusieurs œuvres, dont des anime japonais ainsi que les mangas Liar Game, de Shinobu Kaitani, et Gambling Apocalypse: Kaiji (Tobaku Mokushiroku Kaiji) de Nobuyuki Fukumoto. Et même si la série partage quelques outils avec Battle Royale et The Hunger Games, selon son créateur, Squid Game propose un contenu totalement différent.

Un phénomène mondial     

La série se classe actuellement en première position sur Netflix; toutefois, le nombre de visionnements n'a pas encore été dévoilé, puisqu'elle n'est sortie que le 17 septembre. Le succès mondial est pourtant une surprise pour Ted Sarandos: «Nous ne l'avions pas vue venir, cette popularité mondiale», a-t-il déclaré. 

La popularité de Squid Game surprend même son créateur: «C'est plutôt une surprise. Il est incroyable que toute cette folie ne soit arrivée qu'en une semaine», a-t-il déclaré à la Yonhap News Agency. «Je suis tellement ravi que mon travail ait conquis le cœur des gens du monde entier. Cela pourrait être une expérience unique dans une vie.»

Hwang croit que la popularité de la série est due en partie à la simplicité des jeux d'enfants, mais aussi à la bonne couche d'ironie qu'elle démontre: «Je pense aussi que les gens sont attirés par l'ironie selon laquelle des adultes désespérés risquent leur vie pour gagner un jeu pour enfants», a-t-il déclaré.  

La popularité de Squid Game se manifeste sous plusieurs angles. Des créateurs sur Roblox se sont amusés à créer des jeux inspirés de la série, dont le fameux Red Light Green Light, où des joueurs peuvent carrément reproduire l'expérience virtuellement. Sans les mêmes conséquences catastrophiques de la série, bien entendu.  

De son côté, le café Brown Butter de Singapour s'est plutôt inspiré du potentiel culinaire du phénomène Squid Game, invitant ses clients à essayer le fameux jeu où il faut découper une forme dans un biscuit en sucre, le dalgona, sans le casser au mauvais endroit.  

Le jeu Dalgona Candy de la série fut tellement marquant qu'il est également devenu viral sur le web, dans une panoplie de vidéos TikTok où des internautes s'amusent à l'essayer devant des centaines de milliers de vues. 

Capture d'écran TikTok, Pèse sur Start

An Yong-hui, le commerçant de Séoul qui avait fourni les bonbons dalgona à la production Netflix pour le troisième épisode de la série, a déclaré à Reuters qu'il vendait maintenant plus de 500 de ces friandises par jour, alors qu'il en vendait normalement moins de 200.

La folie ne s'arrête pas là. Ce matin, IGN rapporte qu'un homme coréen reçoit environ 4000 appels téléphoniques par jour en raison de son numéro de téléphone, qui a été mis de l'avant dans la série. Selon le média, certains fans n'appellent que par curiosité, alors que d'autres disent vouloir «participer au jeu». 

Netflix

Malgré le succès mondial de Squid Game, son créateur n'a pas de plans concrets pour une deuxième saison et travaille plutôt sur des projets pour le cinéma, selon son entrevue avec Variety. Mais il n'écarte pas complètement l'idée: «Je n'ai pas de plans bien élaborés pour Squid Game 2. C'est assez fatigant, rien que d'y penser. Mais si je devais le faire, je ne le ferais certainement pas seul. J'envisagerais de travailler avec une salle d'écrivains et je voudrais plusieurs réalisateurs expérimentés».

À VOIR AUSSI...   

s

s

À lire aussi

Et encore plus