Les Beatles ont failli renvoyer George Harrison pour engager un autre grand guitariste | 24 heures
/misc

Les Beatles ont failli renvoyer George Harrison pour engager un autre grand guitariste

Image principale de l'article Les Beatles ont failli renvoyer George Harrison
AFP

John Lennon a proposé à ses camarades de scène d’engager un autre célèbre guitariste lorsque George Harrison a temporairement quitté le groupe en 1969.

Les Beatles ont failli renvoyer George Harrison pour le remplacer par Eric Clapton. 

• À lire aussi: Ringo Starr raconte une belle histoire impliquant Charlie Watts des Rolling Stones et John Bonham de Led Zeppelin

À en croire une ancienne interview de John Lennon récemment dévoilée, ce dernier a effectivement proféré cette menace durant l’enregistrement de l’album Let It Be, le tout dernier disque du groupe, après que George eut temporairement quitté le groupe en janvier 1969.

Le départ soudain de George Harrison, qui pensait que ses chansons ne recevaient pas autant d’attention que celles de John Lennon et de Paul McCartney, inquiétait alors beaucoup ce dernier et Ringo Starr.

John, bien que compréhensif, a préféré évoquer le côté pratique du problème, insistant sur le fait que l’attitude de George avait été telle une «blessure purulente» qu’ils avaient trop tolérée «sans même mettre de bandages».

• À lire aussi: Paul McCartney aime porter un masque parce que personne ne le reconnaît

D’après cette interview relayée par le Daily Mail, l’interprète de Imagine a alors suggéré que George soit remplacé par le guitariste Eric Clapton.

«Je pense que si George ne revient pas la semaine prochaine, nous demanderons à Eric Clapton de jouer avec nous», a déclaré John.

George, qui était parti voir sa mère à Liverpool, est toutefois revenu en studio six jours plus tard.

Ces révélations proviennent de plus de 120 heures d’enregistrements audio et 50 heures de vidéos d’archives filmées par le réalisateur Michael Lindsay-Hogg.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus