Leur voisin raciste fait jouer des bruits de singe et la police ne fait rien | 24 heures
/bref

Leur voisin raciste fait jouer des bruits de singe et la police ne fait rien

Bruits de singe, musique qui joue à tue-tête, lumières stroboscopiques éblouissantes: depuis des mois, une famille afro-américaine de Virginia Beach endure un voisin raciste qui lui fait la vie dure... sans que la police fasse rien.

• À lire aussi: Le Principe de Joyce, en 5 questions

• À lire aussi: Décès de Joyce Echaquan: François Legault s’excuse pour les échanges corsés à l’Assemblée nationale

Le cauchemar ne date pas d'hier. Jannique Martinez subit la musique que leur voisin fait jouer de manière constante depuis qu'elle et sa famille ont emménagé dans leur maison, il y a cinq ans. La tension a toutefois monté d'un cran au courant des dernières semaines, comme le rapporte le Washington Post.

«Chaque fois que nous sortons de notre maison, les bruits de singe commencent», a déclaré la mère de famille à la chaîne de télévision WAVY.

Le mot en «n» est tellement omniprésent dans la musique que le voisin fait jouer que le jeune fils de Mme Martinez lui a demandé ce qu'il signifiait.

La police se dit impuissante  

La police de Virginia Beach affirme ne rien pouvoir faire pour mettre fin à ces actions que Jannique Martinez décrit comme «tellement racistes» et «dégoûtantes».

La police a soutenu sur Twitter que les comportements du voisin en question ne sont pas suffisamment graves pour être criminels aux yeux de la loi. 

Pour que la police intervienne, il faudrait que le voisin blesse physiquement ou menace la famille, ce que dénonce Mme Martinez. «Pourquoi faut-il aller si loin avant de pouvoir faire quelque chose? Les gens ne devraient pas vivre comme ça», regrette l’ancienne militaire.

Le voisin sait ce qu’il fait  

«Vous pouvez marcher sur une mince ligne et ne pas la traverser pour ne pas être poursuivi», a soutenu Dana Schrad, directrice générale de l’Association des chefs de police de Virginie, rapporte le Washington Post

Selon elle, «ce voisin sait exactement quoi faire pour ne pas avoir d'ennuis, mais cela ne rend pas ses actions moins dommageables pour la famille».

Le procureur général de l’État de Virginie condamne pour sa part les agissements «inacceptables» du voisin. «Personne ne devrait se sentir mal à l’aise ou en danger dans sa propre maison à cause des actions de ses voisins», a-t-il insisté. 

– Avec le Washington Post

À lire aussi

Et encore plus