Réouverture de la frontière: voici tout ce que vous devez savoir avant d’aller aux États-Unis | 24 heures
/bref

Réouverture de la frontière: voici tout ce que vous devez savoir avant d’aller aux États-Unis

Image principale de l'article Ce qu'il faut savoir avant d’aller aux États-Unis
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Ça y est: après 19 longs mois de fermeture, les États-Unis vont rouvrir leur frontière terrestre aux voyages non essentiels des Canadiens doublement vaccinés. Et qu'en est-il des voyages par avion? Quels vaccins seront acceptés? Voici tout ce que vous devez savoir avant de vous rendre aux États-Unis

• À lire aussi: William Shatner, célèbre interprète du capitaine Kirk dans Star Trek, s'est officiellement envolé vers l'espace

• À lire aussi: Les touristes vaccinés pourront entrer aux États-Unis, la frontière terrestre reste fermée

À partir de quand?    

Cette semaine, le gouvernement américain avait annoncé une réouverture «début de novembre». À cet effet, la vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, en voyage aux États-Unis, a affirmé pour sa part qu’une date serait fixée avec le gouvernement américain. Chose promise, chose due.  

Sur Twitter, la Maison-Blanche a confirmé ce vendredi que la frontière terrestre avec le Canada rouvrira le 8 novembre prochain pour les voyages non essentiels. 

La frontière avec le Mexique sera elle aussi rouverte. 

Qui pourra traverser la frontière?   

N’entrera pas qui veut aux États-Unis. Pour passer la frontière, les voyageurs canadiens devront être entièrement vaccinés contre la COVID-19, c'est-à-dire qu'ils devront avoir reçu leurs deux doses. 

Toutes les raisons (même non essentielles) seront bonnes pour traverser la frontière, que ce soit pour rendre visite à des amis ou à des membres de la famille ou pour une escapade touristique. 

Depuis le mois d'août, la frontière canadienne a été rouverte aux voyageurs en provenance des États-Unis qui sont entièrement vaccinés. 

Qu'en est-il des voyages aériens?   

Comme pour les voyages terrestres, les personnes vaccinées pourront revoyager aux États-Unis dès le 8 novembre prochain. Les restrictions en place depuis mars 2020 sur les voyages internationaux en faisaient sourciller plusieurs, dont les Européens.  

En plus de présenter une preuve de vaccination contre la COVID-19, tous les voyageurs devront se faire tester dans les trois jours précédant leur voyage vers les États-Unis et porter un masque, a indiqué le coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison-Blanche, Jeff Zients.

Pour les voyageurs internationaux vaccinés, un test négatif est réclamé avant l’embarquement dans un avion pour aller aux États-Unis. 

Qu'en est-il des voyages essentiels?   

Dès novembre, la double vaccination sera obligatoire pour les voyages non essentiels, mais pas pour les déplacements dits «essentiels», qui ont toujours été autorisés. 

En janvier prochain, la double vaccination sera toutefois requise pour tous les déplacements, essentiels ou non. Une preuve de vaccination sera demandée.

Washington affirme que ce délai laisse «amplement le temps» aux travailleurs qui doivent franchir la frontière, comme les camionneurs, de se faire vacciner adéquatement. 

Quels vaccins seront acceptés?   

Les voyageurs sont considérés comme pleinement vaccinés aux États-Unis deux semaines après avoir reçu leur deuxième dose des vaccins de Pfizer-BioNTech ou de Moderna et deux semaines après avoir reçu l’unique dose du vaccin de Johnson & Johnson, peut-on lire sur le site des Centres de prévention et de lutte contre les maladies. 

• À lire aussi: 7 choses à savoir sur le vaccin québécois de Medicago

Tous les vaccins approuvés par la FDA (l’Agence américaine du médicament) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) seront acceptés pour les voyages par avion.

Les Québécois qui ont reçu le vaccin d’AstraZeneca pourront donc recommencer à voyager aux États-Unis, même si ce dernier n'a pas été approuvé par la FDA.

On ne sait toujours pas si les Canadiens qui ont reçu des doses de vaccins différents seront acceptés. 

– Avec l’AFP et l'Agence QMI 

À lire aussi

Et encore plus