On est envahi par les coccinelles asiatiques: on vous explique pourquoi | 24 heures
/bref

On est envahi par les coccinelles asiatiques: on vous explique pourquoi

Image principale de l'article On est envahi par les coccinelles asiatiques
Photo Courtoisie

Des coccinelles ont envahi votre appart et vous en voyez partout... jusque dans votre sommeil? Vous n'êtes pas seul: 2021 est une «année à coccinelles».

Pourquoi y en a-t-il autant?   

Il y a deux raisons au nombre important de coccinelles au Québec cette année: le printemps chaud et hâtif et l'abondance de pucerons, qui servent de nourriture aux coccinelles, explique Jacques Brodeur, professeur au Département de sciences biologiques de l'Université de Montréal. 

C’est simple: plus il y a de pucerons – qui ont profité des conditions printanières pour se reproduire –, plus les coccinelles ont de quoi se nourrir... et sont donc nombreuses.  

La forte présence des coccinelles s'explique aussi par leur extraordinaire capacité de reproduction, poursuit-il. Lorsque les conditions sont favorables, comme c'est le cas actuellement, une coccinelle femelle peut pondre des milliers d'œufs dans sa vie. 

• À lire aussi: Vous ne rêvez pas: il y a plus de guêpes cette année

La coccinelle asiatique en progression 

Une espèce en particulier est présente au Québec: la coccinelle asiatique. 

En provenance de Chine, elle a été introduite en Amérique par les Américains dans un contexte de lutte biologique contre les pucerons. On l'a observée pour la première fois au Québec en 1994. Depuis, elle poursuit sa progression. 

«Elle est extrêmement grosse et vorace, et elle est en train de déloger nos populations de coccinelles indigènes, mentionne le professeur. Ça n'a pas été une bonne idée, que les Américains l’introduisent en Amérique», juge-t-il. 

Où en retrouve-t-on le plus? 

Des coccinelles, il y en a partout au Québec, mais tout particulièrement dans les régions rurales. Ça ne veut toutefois pas dire que Montréal y échappe. 

En provenance des États-Unis, les coccinelles longent le fleuve Saint-Laurent et poursuivent leur progression dans la province. On en retrouve maintenant au Saguenay–Lac-Saint-Jean et même en Gaspésie. «Elle s’adapte bien au climat québécois», souligne Jacques Brodeur.  

Que faire pour s'en débarrasser?  

Pour prévenir les invasions de coccinelles à l'intérieur, Jacques Brodeur suggère de calfeutrer les fenêtres et de bien boucher les ouvertures par où elles pourraient passer. 

Et pour s'en débarrasser, il n'y a pas de méthode miracle: «Sortez l’aspirateur et allez-y une par une», lance-t-il, tout en ajoutant qu'il vaut mieux ne pas utiliser d'insecticide. 

Quels sont les désagréments?  

Même si les coccinelles sont nombreuses à s'être faufilées chez vous, leur présence ne devrait pas trop vous gêner. À part peut-être leur odeur. 

«Quand on essaie de les attraper, elles peuvent excréter une très mauvaise odeur», explique M. Brodeau.  

Dans de rares occasions, elles peuvent aussi mordre. Mais encore là, c'est sans danger: ça risque de pincer un peu.

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus