SONDAGE: Les Canadiens veulent que Trudeau cesse de subventionner l'industrie pétrolière et gazière | 24 heures
/environment

SONDAGE: Les Canadiens veulent que Trudeau cesse de subventionner l'industrie pétrolière et gazière

Image principale de l'article Les Canadiens veulent la fin des subventions
AFP

Plus de la moitié des Canadiens et même des Albertains veulent que le gouvernement fédéral établisse un plan pour mettre fin aux subventions de l’industrie pétrolière et gazière au cours des 100 premiers jours de son mandat, selon un récent sondage.

Le gouvernement de Justin Trudeau a un fort appui des Canadiens pour réaliser ses promesses électorales pour faire face aux changements climatiques.  

Selon un récent sondage Abacus Data, commandé par une coalition d’organismes environnementaux, 62% des Canadiens estiment que «le gouvernement libéral minoritaire devrait travailler selon la ligne du parti pour établir un plan qui mettra fin aux subventions des contribuables accordées à l’industrie pétrolière et gazière, et ce, lors des 100 premiers jours du premier ministre Justin Trudeau au pouvoir». 

Même du côté de l’Alberta, pas moins de 52% se disent en accord avec cet énoncé. Au Québec, l’appui monte à 72%.  

En outre, 64% des Canadiens et 71% des Québécois veulent également que le gouvernement travaille à imposer un plafond d’émissions de gaz à effet de serre au secteur pétrolier et gazier. 

«Les Canadiens ont voté pour plus d’ambition et d’action climatique, maintenant c’est le temps de les écouter et il n’y a pas de temps à perdre», a déclaré la directrice des politiques climatiques du Réseau Action climat, Caroline Brouillette.  

Aller de l’avant  

D’ailleurs, 61% des répondants trouvent «frustrant» que le premier ministre Trudeau n’ait pas encore agi pour réaliser sa promesse de mettre fin aux subventions à l’industrie pétrolière et gazière, faite en 2015. 

Une large majorité de canadiens (66%) et de Québécois (74%) veulent que le gouvernement de Justin Trudeau mette rapidement en place les promesses climatiques présentes dans sa plateforme électorale. 

Source: Sondage Abacus Data réalisé auprès de 1500 Canadiens du 1er au 4 octobre 2021. À titre d’exemple, la marge d’erreur pour un échantillon au hasard de 1500 personnes basé sur la probabilité est de plus ou moins 2,53%, 19 fois sur 20.  

Sur le même sujet

À lire aussi

Et encore plus