La pandémie a nui à la vie sociale et à l’activité sociale des Québécois | 24 heures
/bref

La pandémie a nui à la vie sociale et à l’activité sociale des Québécois

Image principale de l'article Durement touchée par la pandémie
Joël Lemay / Agence QMI

Pas moins de 77% des Québécois sont moins satisfaits de leur vie sociale depuis le début de la pandémie, selon l'Enquête québécoise sur la santé de la population. 

• À lire aussi: Voici 6 athlètes qui, avant Carey Price, ont pris une pause de leur sport pour des raisons personnelles

• À lire aussi: Pénurie de main-d'œuvre: des travailleurs brûlés par le manque de collègues témoignent

• À lire aussi: Anxiété et dépression: les effets thérapeutiques du CBD ressentis même à petite dose

L’Institut de la statistique du Québec a dévoilé mardi des résultats recueillis auprès de 7000 personnes de 15 ans et plus entre novembre 2020 et avril 2021. Celles-ci ont été sondées sur des questions portant spécifiquement sur la pandémie de COVID-19.

L’étude révèle aussi que 73% des Québécois se sont inquiétés de la santé d'un proche à risque et que 62% se sont inquiétés de leur propre santé depuis le début de la pandémie.

En ce qui concerne le sentiment de solitude, 19% ont souvent eu l'impression de manquer de compagnie, 18% se sont souvent sentis isolés des autres et 10% ont souvent eu l'impression d'être laissés de côté.

Quarante-cinq pour cent des Québécois se sont par ailleurs adonnés moins fréquemment à une activité physique, alors que 12% s'y sont adonnés davantage. Les femmes sont plus nombreuses que les hommes à avoir bougé davantage depuis le début de la pandémie, dans une proportion de 15% contre 10%.

Parmi l'ensemble des Québécois, 5% ont indiqué fumer plus de cigarettes. De plus, 14% ont vu leur consommation d'alcool augmenter pendant la pandémie, alors que 17% ont plutôt vu leur consommation diminuer.

Impact sur le travail 

La pandémie a ébranlé la situation d'emploi d'un grand nombre de Québécois: 25% ont dû commencer à travailler à domicile et 27% ont perdu leur emploi ou fermé leur entreprise de manière temporaire ou permanente. Les jeunes de 15 à 24 ans sont ceux qui ont surtout subi ces bouleversements (40%).

Par ailleurs, 26% des Québécois ont eu de la difficulté à respecter leurs obligations financières ou à subvenir à leurs besoins essentiels.

Mai 2023 

Les résultats complets de l'Enquête québécoise sur la santé de la population (EQSP) seront diffusés en mai 2023. Cette enquête transversale à portée provinciale, régionale et locale vise à recueillir auprès de 45 000 répondants des renseignements sur leurs habitudes de vie ainsi que sur leur état de santé physique et mentale. Elle est réalisée tous les six ans pour le ministère de la Santé et des Services sociaux.