Qui est Steven Guilbeault, le nouveau ministre de l'Environnement et du Changement climatique? | 24 heures
/environment

Qui est Steven Guilbeault, le nouveau ministre de l'Environnement et du Changement climatique?

Image principale de l'article Qui est Steven Guilbeault?
TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Le député libéral Steven Guilbeault vient d’être nommé ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique. Qui est ce militant devenu politicien et pourquoi est-ce une victoire pour les environnementalistes? On fait le point.

Qui est-il?  

Steven Guilbeault est le député fédéral de Laurier–Sainte-Marie, à Montréal. Âgé de 51 ans, le politicien québécois est surtout connu pour avoir cofondé l’organisme écologiste Équiterre en 1993. Son but était de proposer des solutions concrètes favorisant la transition écologique au Québec. Il a également travaillé avec l’organisme Greenpeace comme directeur de campagne. 

En 2001, il a escaladé la Tour CN, la plus haute du monde à l’époque, pour y dérouler une banderole sur laquelle on pouvait lire: «Canada and Bush climate killers» (en français: Le Canada et Bush, assassins du climat).  

REUTERS/Deryk Oliver/HO-Greenpeace

• À lire aussi: La fois où Steven Guilbeault a escaladé la Tour CN pour dénoncer l'inaction climatique

Son saut en politique, en 2019, avait été critiqué par certains militants écologistes qui y voyaient une trahison. Guilbeault avait répliqué qu’une carrière en politique était, au contraire, un moyen de poursuivre le combat qu’il mène depuis 25 ans. 

Joël Lemay / Agence QMI

Après son élection, il a été nommé ministre du Patrimoine canadien. Cette nomination a fait scandale. On a accusé le premier ministre Justin Trudeau de ne pas avoir le courage de nommer à l'Environnement quelqu’un qui est proche des groupes militants et de la société civile. 

Il a été réélu dans sa circonscription de Laurier–Sainte-Marie aux élections du 20 septembre dernier. 

Pourquoi cette nomination est-elle une bonne nouvelle pour les environnementalistes?  

Parce que Guilbeault est un ex-activiste qui a longtemps milité pour la transition écologique, le développement durable et l’économie sociale. 

Pour plusieurs, cette nomination est le signe que les ambitions climatiques du gouvernement Trudeau sont sérieuses. 

«Steven Guilbeault connaît le dossier, les acteurs clés, et comprend l'importance ultime des enjeux environnementaux. C’est une personne pragmatique et maître en la matière», a déclaré le porte-parole de Greenpeace, Patrick Bonin. 

Il est à prévoir que sa nomination sera fortement critiquée par le Parti conservateur et certains commentateurs politiques qui voient en lui un écologiste radical. 

Que s’est-il engagé à accomplir?  

  • Éliminer les subventions à l’industrie pétrolière et gazière à compter de 2023      
  • Imposer un plafond puis une décroissance des émissions de gaz à effet de serre de l’industrie pétrolière et gazière      
  • Interdire la vente de voitures à essence à compter de 2035      
  • Hausser la taxe carbone           

Quelle sera sa première tâche?    

Pas plus tard que ce week-end, il se rendra à Glasgow pour la 26e Conférence des parties (COP26) sur les changements climatiques. Avec son homologue allemand, il dirigera un groupe de travail chargé de collecter des fonds auprès des pays riches pour aider les pays pauvres à procéder à la transition écologique.