Connaissez-vous le #NoNutNovember, ce mouvement qui incite les hommes à l'abstinence? | 24 heures
/bref

Connaissez-vous le #NoNutNovember, ce mouvement qui incite les hommes à l'abstinence?

Image principale de l'article Un mouvement incite les hommes à l'abstinence
estradaanton - stock.adobe.com

En novembre, alors que certains hommes arborent la moustache pour sensibiliser au cancer de la prostate, d’autres s'adonnent au #NoNutNovember. Le No Nut November, c’est un mouvement popularisé sur les réseaux sociaux qui consiste à ne pas éjaculer pendant tout le mois de novembre.

• À lire aussi: Voici comment votre vie sexuelle pourrait être plus écologique

• À lire aussi: Tourner le dos à la porno, une bonne idée?

D’où est parti le mouvement?       

D'abord, pourquoi ça s'appelle le No Nut November? En anglais, le terme «nut» est une expression familière pour «éjaculation».

Le défi aurait vu le jour sur Reddit en 2011, selon le média Distractify. Sa popularité aurait toutefois explosé à partir de 2017.

Sur Reddit, la communauté NoFap, qui réunit des participants au défi et des hommes qui souhaitent renoncer à la masturbation, regroupe environ un million de membres. Certains membres de cette communauté mettent d'ailleurs de l'avant des comportements jugés toxiques. 

Le mouvement s'est aussi transporté sur TikTok, où de nombreux gars nous font notamment part de leurs difficultés à relever le défi.

@emmanuelwekesaaa

Only boys will know the struggle 😂🤣😭😈 ##fyp ##viral ##xyzbca ##nofap ##nonutnovember (follow TikTok: @eman4fitness)

♬ original sound

Si le mouvement No Nut November peut être perçu par certains hommes comme un remède à la dépendance à la porno, pour d'autres, il s'apparente d'abord à un jeu. 

Quelles sont les règles? 

Les règles sont simples: les hommes qui prennent part au mouvement ne peuvent pas avoir de relations sexuelles ou éjaculer pendant tout le mois de novembre. 

Il est techniquement possible de se masturber (et de consulter du matériel pornographique): il suffit de ne pas éjaculer. 

Bien entendu, le défi s'adresse d'abord aux hommes, mais les femmes peuvent elles aussi y prendre part. 

Y a-t-il des bienfaits à ne pas éjaculer pendant un mois?       

À première vue, il n'y a pas d'avantage à s'imposer une abstinence d'une telle durée, affirme Laurence Desjardins, sexologue et membre de l’Ordre professionnel des sexologues du Québec. 

«Certaines personnes, sans éjaculation de toute forme [que ce soit lors d'un rapport sexuel ou par la masturbation], peuvent avoir un surplus de tensions sexuelles, ressentir des douleurs au niveau des testicules ou même être plus agitées», poursuit-elle.

Laurence Desjardins, sexologue

Photo Courtoisie

Laurence Desjardins, sexologue

Une abstinence d'une plus courte durée peut toutefois permettre de faire monter le désir, et ainsi accroître le plaisir au moment de l’acte. C’est un peu comme si une personne s’abstiendrait de manger pendant quelques jours et qu'on lui promettrait un «festin» quelques jours plus tard, indique-t-elle.

Une chose est sûre: si un homme décide de participer au No Nut November, il doit le faire parce qu'il en a envie. «Si ça fait ton affaire, c’est pour toi, je n’ai vraiment pas d’opinion scientifique là-dessus», mentionne la sexologue. 

Et la porno dans tout ça?      

Plutôt que de s'empêcher d'éjaculer ou d'avoir des rapports sexuels, il vaut mieux se questionner sur son rapport à la porno, insiste Laurence Desjardins. Une telle réflexion peut avoir de réels bienfaits sur notre sexualité. 

L'an dernier, le Club Sexu, un média spécialisé en sexualité positive basé à Montréal, lançait justement «Le Défi 1 mois sans porno». 

L'objectif était «de prendre conscience de notre consommation et de porter un regard nouveau et éclairé sur nos comportements et nos habitudes».