Denis Coderre ou Valérie Plante: lequel est le plus vert? | 24 heures
/environment

Denis Coderre ou Valérie Plante: lequel est le plus vert?

Lequel des deux principaux partis qui se présentent à la mairie de Montréal a la meilleure plateforme de lutte contre les changements climatiques? La réponse n’est pas si simple qu’on pourrait le croire puisque le parti de Denis Coderre a pris un audacieux virage vert pendant que celui de Valérie Plante poursuit la mission environnementale qu’on lui a toujours connue. Voici un tour d’horizon pour vous aider à prendre votre décision.  

• À lire aussi: Les élections municipales, c'est en fin de semaine : voici comment aller voter

• À lire aussi: Plante et Coderre à égalité: voici pourquoi tu devrais absolument aller voter aux élections municipales

La bonne nouvelle, c’est que les deux principaux partis qui convoitent la mairie de la métropole, soit Ensemble Montréal (Denis Coderre) et Projet Montréal (Valérie Plante), ont un sérieux plan de lutte et d’adaptation aux changements climatiques. 

«On a cette chance d’être dans une ville où c’est pris pour acquis des deux côtés», souligne notre collaboratrice, la spécialiste de politique environnementale et militante Léa Ilardo.  

Beaucoup de similitudes  

Les deux partis ont des cibles ambitieuses de réduction des gaz à effet de serre. 

Valérie Plante projette la carboneutralité de la ville pour 2050, tandis que Denis Coderre vise 2045. 

«Je reste prudente quand je vois ces cibles. Les deux sont hyper ambitieuses», dit Léa Ilardo, concédant toutefois qu’elles ont le mérite d’être en accord avec ce que la science recommande.  

Du côté du verdissement, Valérie Plante promet des «mini-forêts» dans chaque arrondissement tandis que Denis Coderre jure qu’il n’y aura plus aucune rue sans arbres à Montréal. 

Les deux partis interdiront le mazout sur l’île, Coderre pour 2025, Plante pour 2030.  

Les deux veulent plus d’agriculture urbaine et d’autopartage. 

La mobilité  

«Il y a beaucoup de choses qui se rejoignent. C’est plus dans l’approche de la mobilité qu’on voit que ça diffère», constate notre collaboratrice.  

En effet, le parti de Valérie Plante compte développer le «meilleur réseau cyclable en Amérique du Nord», notamment en poursuivant le développement du Réseau Express Vélo (REV). 

De son côté, le parti de Denis Coderre veut, lui aussi, poursuivre l’implantation de pistes cyclables, mais démantèlerait une partie du REV Bellechasse pour libérer des places de stationnement.  

Il précise aussi qu’il donnera une priorité au déneigement et au déglaçage des trottoirs.  

« À Projet Montréal, il y a une vraie volonté de développer une culture du vélo. De l’autre côté, on est plus dans : Montréal, c’est pour tous les modes de transport», explique Léa Ilardo.  

À son avis, cette façon de voir les choses est incompatible avec la carboneutralité. 

«S’il [Denis Coderre] veut atteindre son objectif de carboneutralité en 2045, il va falloir questionner la présence des automobiles à Montréal, c’est évident», fait-elle valoir. 

D’ailleurs, Valérie Plante a l’intention d’implanter une zone zéro émissions au centre-ville d’ici 2030. 

Questionné à ce sujet lors du débat diffusé à Radio-Canada, Denis Coderre s’est montré en faveur sans préciser d’échéancier.  

Une question de confiance  

Dans les propositions qui distinguent les deux partis, Léa Ilardo retient le concept de «ville 15 minutes» mis de l’avant par Projet Montréal, c’est-à-dire de créer des quartiers où tout est accessible en 15 minutes à pied ou en vélo. 

« Il y a une vision plus globale, on le [l’environnement] retrouve dans tous les aspects du développement de la ville», souligne-t-elle.  

Du côté d’Ensemble Montréal, elle mentionne la volonté de Denis Coderre de prêcher par l’exemple en décarbonant les investissements de la ville et l’idée de budget carbone.  

En bout de ligne, c’est la confiance des électeurs envers la volonté et la capacité des chefs à réaliser leurs promesses qui tranchera, estime la militante et spécialiste.  

LES PRINCIPAUX ENGAGEMENTS ENVIRONNEMENTAUX EN BREF 

Ensemble Montréal (Denis Coderre):   

Carboneutralité: 2045 

Mobilité:   

  • Transport en commun gratuit pour les 65 ans+   
  • BIXI dans tous les arrondissements   
  • Faire avancer le projet de prolongement de la ligne bleue et celui de «transport structurant» reliant Lachine et Lasalle (on ne précise pas type de transport).    
  • Véhicules libre-service à 5 minutes de marche dans tous les quartiers   
  • Projet-pilote de 50 à 100 vélos cargos BIXI    
  • Réglementer les modes de transport alternatifs (trottinettes électriques et autres petits véhicules)   
  • Priorité de déneigement et déglaçage aux trottoirs   
  • Poursuivre l’implantation de pistes cyclables, mais démanteler une partie du REV sur Bellechasse pour retrouver des places de stationnement.     

Verdissement:   

  • Consacrer au verdissement 1 % du budget dédié à la construction de nouveaux bâtiments de la ville.   
  • Taxer les grands stationnements commerciaux qui ne sont pas écoresponsables.   
  • Aucune rue sans arbres.     

Bâtiments:   

  • Éliminer le mazout sur tout le territoire montréalais d’ici 2025.     

Déchets   

  • Ajouter 30% de poudre de verre dans le béton de nos nouveaux trottoirs   
  • Adopter un plan montréalais en économie circulaire et collaborative     

Sécurité alimentaire   

  • Augmenter de 50% le nombre de mètres carrés de jardins communautaires   
  • Miser sur une production maraîchère et écologique sur l’ensemble des terres agricoles du Grand parc de l’Ouest et de l’Île-Bizard–Sainte-Geneviève.   
  • Incitatifs pour l’installation de serres quatre saisons sur les toits d’immeubles.      

Proposition distinctive:   

  • Rendre les investissements de la ville carboneutres     

  

Projet Montréal (Valérie Plante)   

Carboneutralité: 2050 

Mobilité:   

  • Poursuivre la collaboration pour le prolongement de la ligne bleue du métro et du tramway vers Lachine.   
  • Poursuivre l’implantation du REV   
  • Transport en commun gratuit pour les 65 ans et plus et réduction de moitié du coût pour les 17 ans et moins   
  • Tous les arrondissement desservis par BIXI   
  • Ajout de 2100 BIXI électriques   
  • Augmenter de 50% les voitures en autopartage d’ici 2025   
  • Programme de soutien à l’acquisition de vélos   
  • Zone zéro émissions au centre-ville d’ici 2030     

Verdissement:   

  • Planter 500 000 arbres pour atteindre 25% de canopée d’ici 2030.   
  • Création d’une mini-forêt dans chaque arrondissement.   
  • Interdiction de plus de 100 pesticides à compter de 2022.     

Bâtiments   

  • Éliminer le mazout sur tout le territoire montréalais d’ici 2030.      

Déchets:   

  • Les réduire de moitié d’ici 2030, par rapport à 2015.   
  • Interdiction de plastiques à usage unique d’ici 2023.     

Sécurité alimentaire:   

  • À moyen terme, 50 nouveaux projets d’agriculture dans les écoles.   
  • Augmenter de 33 % les hectares de superficies cultivées sur le territoire montréalais.   
  • Nouvelles surfaces cultivables dans le Grand parc de l’Ouest et à l’ancien hippodrome.     

Proposition distinctive:   

  • Le concept de ville 15 minutes, où le lieu de travail et tous les services sont accessibles à pied ou en vélo en moins de 15 minutes.     

Note : nous avons limité notre analyse aux propositions de Projet Montréal et Ensemble Montréal puisque la plateforme de Mouvement Montréal présente peu de mesures concrètes en lien avec l’environnement.