Discours vulgaire à la COP26: Greta Thunberg promet «zéro émission» de gros mots d'ici 2052 | 24 heures
/bref

Discours vulgaire à la COP26: Greta Thunberg promet «zéro émission» de gros mots d'ici 2052

Filmée en train de dire de gros mots lors d’un rassemblement pacifique à Glasgow, en Écosse, en vue de la COP26, Greta Thunberg a promis qu’elle allait tourner sa langue sept fois à l’avenir. 

• À lire aussi: 3e lien: Legault réplique aux experts qui l’accusent d'avancer des faussetés

• À lire aussi: Trudeau «champion de la taxe carbone» à la COP26

• À lire aussi: Pour le climat, une centaine de pays taclent le méthane et protègent les forêts

Ce lundi, la Suédoise de 18 ans a profité de son passage dans la ville portuaire écossaise pour se joindre à une foule de manifestants. Elle y a scandé ceci: «Vous pouvez vous la foutre dans le cul, votre crise climatique» (You can shove your climate crisis up your arse, en anglais).

Mais ça ne se reproduira plus. La jeune militante a eu «le plaisir d’annoncer» à ses quelque cinq millions d’abonnés Twitter qu’elle avait décidé d’émettre «zéro émission» de gros mots.

«Si je devais dire quelque chose d’inapproprié, je m’engage à compenser en disant quelque chose de gentil», peut-on lire aussi dans son tweet publié ce mercredi. Avec humour, elle affirme qu'elle atteindra son objectif d'ici 2052, avec une réduction de 39,78% d'ici 2034.

Greta Thunberg, qui n’a pas été invitée à prendre la parole à la COP26, contrairement aux années passées, a aussi lancé une pointe aux chefs d’État. 

«Il n’y a que des politiciens et des gens au pouvoir qui font semblant de prendre notre avenir au sérieux. [On ne veut] plus de blablabla,», a-t-elle lancé à la foule, ajoutant un «whatever the f**k» ici et là.

La COP26 prend fin le 12 novembre prochain.