Voici comment votre vie sexuelle pourrait être plus écologique | 24 heures
/panorama

Voici comment votre vie sexuelle pourrait être plus écologique

On recycle, on composte et on prend le transport en commun: mais qu’est-ce qu’on fait, sous les draps, pour réduire notre empreinte écologique? On vous donne quelques trucs pour rendre vos pratiques sexuelles plus écoresponsables.

La bonne nouvelle du jour, c’est que le sexe, en soi, n’est pas polluant (évidemment!). Cependant, certaines pratiques qui découlent de l’acte, comme la contraception et l’utilisation d’accessoires érotiques, ont un impact réel sur l’environnement.

• À lire aussi: Le condom invisible, un moyen de contraception d'ici destiné aux femmes?

• À lire aussi: Estelle, une nouvelle pilule contraceptive plus naturelle et plus écolo?

Le Fonds des Nations unies pour la population estime par exemple qu’environ 10 milliards de condoms en latex sont fabriqués chaque année et qu’ils finissent pour la plupart dans les dépotoirs. Et ce n’est pas tout. De nombreux produits, comme les lubrifiants et les jouets sexuels, sont fabriqués à partir de matériaux nuisibles à l’environnement. 

Pour démêler tout ça, on a parlé avec Édith Arsenault, présidente des boutiques Séduction, et Isabelle Deslauriers, présidente et fondatrice de l’entreprise Désirables, qui fabrique des accessoires érotiques. Elles nous ont donné quelques trucs pour verdir sa vie sexuelle.

Qu'en est-il des jouets et des accessoires?  

Édith Arsenault rappelle que, lorsque vient le temps de choisir un accessoire sexuel, plusieurs choses doivent être prises en considération pour s’assurer que le produit réponde à nos critères écologiques. 

«C’est certain que le matériel utilisé va jouer un grand rôle. Ensuite, on peut regarder l’emballage et l’endroit de fabrication. Les produits faits au Québec vont être moins nocifs [pour l’environnement] que d’autres fabriqués à l’autre bout du monde», mentionne-t-elle. 

• À lire aussi: Des filles retirent leur propre stérilet sur TikTok

• À lire aussi: Voici pourquoi le Québec devrait rendre l’accès à la contraception gratuit

Les produits en bois, qui sont biodégradables, ou encore les produits faits en matériaux très durables, comme l’acier ou la porcelaine, pourraient être des options avantageuses.

C’est justement pour offrir des options plus vertes qu’Isabelle Deslauriers a lancé l’entreprise Désirables, qui propose des accessoires érotiques responsables fabriqués au Québec.

«Je voyais beaucoup de greenwashing chez les marques de produits sexuels. Par exemple, des produits qui sont rechargeables, mais de qualité moyenne et qui sont suremballés», détaille-t-elle. Elle s’est donc lancée dans la fabrication de jouets en porcelaine qui «peuvent être légués en héritage, tellement ils sont durables», dit-elle à la blague. 

Qu'en est-il des lubrifiants?  

Encore ici, l’impact environnemental d'un lubrifiant dépend des produits qui le composent. Les lubrifiants qui sont faits à partir de produits chimiques à base de pétrole sont nettement plus nocifs que les lubrifiants à base d’eau. Cependant, il est important de choisir l’option la plus sécuritaire avant d’y aller directement avec l’option la plus écoresponsable, selon Édith Arsenault. 

• À lire aussi: On démystifie pour vous l’anneau thermique, un moyen de contraception masculin

«L’important, c’est vraiment la sécurité des usagers. Il y a des lubrifiants qui sont déconseillés pour certaines pratiques. Donc, avant de prendre un lubrifiant à base d’eau, informez-vous sur ce qui vous convient le mieux», conseille-t-elle. 

Après vous être bien informé, optez (lorsque possible) pour les produits qui ne contiennent pas de pétrole... et évitez les produits maison, qui peuvent provoquer des infections.

Qu'en est-il des condoms?   

Bien que le latex naturel soit biodégradable, celui qui est utilisé dans la grande majorité des condoms sur le marché est traité avec divers produits chimiques pour en améliorer sa durabilité et sa conservation. Ces additifs rendent les condoms impossibles à recycler. 

Comme ils sont l’option la plus sécuritaire pour la contraception et la protection contre les ITS, ne les abandonnez pas pour autant. Mais vous pouvez vérifier avec quels matériaux sont fabriqués les condoms que vous utilisez. 

Certaines marques, comme Sustain, Glyde ou encore Fair Squared, proposent des options véganes ou végétaliennes, sans additifs nocifs, qui vous protègent tout en étant respectueux de l’environnement.

Il existe également des options en peau d’agneau – les seuls condoms qui soient complètement biodégradables –, mais ils ne sont utiles que pour la contraception et ne préviennent pas les ITS. 

Au-delà de ces quelques trucs, limiter sa consommation de pornographie en ligne et acheter de la lingerie (ou autres vêtements pour la chambre à coucher) fabriquée de façon éthique peut aider à limiter l’impact de votre vie sexuelle. 

− Avec la BBC