Dwayne «The Rock» Johnson n’utilisera plus d’armes réelles dans ses films | 24 heures
/misc

Dwayne «The Rock» Johnson n’utilisera plus d’armes réelles dans ses films

Image principale de l'article Il n’utilisera plus d’armes réelles dans ses films
AFP

LOS ANGELES, États-Unis | La vedette américaine Dwayne Johnson, surnommée « The Rock », s’est engagée mercredi à ne plus utiliser de vraies armes à feu lors du tournage de ses films, après le décès d’une cinéaste touchée par un tir accidentel de l’acteur Alec Baldwin fin octobre.

• À lire aussi: Tir mortel: l’armurière de «Rust» évoque un sabotage par un employé mécontent

M. Johnson s’est dit « dévasté » par la nouvelle de la mort de la directrice de la photographie Halyna Hutchins sur le tournage du film « Rust », cette tragédie l’amenant à réévaluer l’utilisation des armes à feu lors de longs-métrages réalisés par sa société de production Seven Bucks Productions, lors d’une interview au magazine spécialisé Variety. 

« Une vie a été perdue », a déploré la vedette de 49 ans, l’un des acteurs les mieux payés d’Hollywood. 

« Je ne peux parler qu’en mon nom, mais je peux vous dire, sans l’ombre d’un doute, que sur tous les films sur lesquels nous allons travailler avec Seven Bucks Productions (n’importe quel film, ou série télévisée, ou n’importe quelle autre chose que nous produisons) nous n’utiliserons plus du tout d’armes réelles », a précisé The Rock. 

La société de production se servira dorénavant d’armes en plastique et les effets spéciaux nécessaires seront réalisés en post-production. 

« On ne s’inquiète pas du coût », a ajouté M. Johnson.

Une balle réelle tirée accidentellement par Alec Baldwin, à qui on avait remis une arme en la présentant comme inoffensive, a mortellement blessé Halyna Hutchins le 21 octobre et fini sa course dans l’épaule du réalisateur du film « Rust », Joel Souza.

Dwayne Johnson, ami de longue date d’Alec Baldwin, a aussi plaidé pour la mise en place de nouveaux protocoles et de nouvelles mesures de sécurité dans l’industrie du cinéma. 

« C’est terrible qu’il ait fallu que cela arrive pour qu’il y ait un déclic », a-t-il conclu. 

À VOIR AUSSI... 

s

Sur le même sujet