Essai de l’iPhone 13 Pro: solide mise à niveau, surtout en photo | 24 heures
/misc

Essai de l’iPhone 13 Pro: solide mise à niveau, surtout en photo

Macrophotographie sur l'iPhone 13 Pro
Apple

Macrophotographie sur l'iPhone 13 Pro

Après avoir utilisé pendant plus d’un an un iPhone 12 Pro, l’essai du nouveau iPhone 13 Pro pendant quelques semaines fut assez révélateur. 

Révélateur en ce sens qu’il n’y a pas d’énormes différences ou gains entre les deux générations que je détaille ici.

Du côté des performances en général, les iPhone 12 Pro et 13 Pro sont de puissants appareils, aucun doute là-dessus. Que ce soit avec des applications, connecté en 4G, en 5G ou en WiFi, on ne perçoit pas d'importants gains en performance.

C'est comme comparer la vitesse de pointe de deux voitures sport, l’une filant à 260 km/h et l’autre, à 290km/h en ligne droite sur un circuit. À l’œil, sur le bord d’une piste, l’écart de vitesse sera à peine perceptible. Et au tour, les écarts de temps seront minimes.

Cela dit, s’il y a une clientèle qui va apprécier les gains de performance tant du côté processeur que de la puce graphique et du taux de 120 Hz, ce sont bien les amateurs de jeux vidéo.

Meilleur écran    

Le premier grand changement notable du iPhone 13 Pro concerne l'écran de 6,1 pouces, 2532x1170 pixels, dont la cadence de rafraîchissement variable atteint 120 Hz et qui, comme sur l'iPhone 13 Pro Max, a vu sa luminosité grimper de 800 cd/m2 à 1000 cd/m2. Un bon point pour son utilisation en plein jour.

L'écran fonctionne désormais à 120 Hz dans les applications natives d'Apple. Les créateurs d'applications tierces devront généralement mettre à jour leurs applications pour utiliser le nouveau taux de rafraîchissement. Le défilement est plus fluide tant verticalement sur les pages web qu’horizontalement entre les différentes fenêtres ou pages d’accueil.

Système de caméras redoutable d’efficacité    

Là où l’iPhone 13 Pro se démarque des iPhone 12 Pro précédents et des iPhone 13 et 13 mini, c’est sur le plan des capacités photographiques.

Les deux modèles 13 Pro possèdent non seulement de plus gros objectifs et capteurs, mais aussi un mode macrophotographie pour prendre en photo des objets à quelques dizaines de millimètres seulement de distance. Et en plus des capteurs ultra grand-angle 0,5x et grand-angle 1.0x, les modèles Pro ajoutent un capteur téléphoto 3x – et c’est non négligeable. Cela évite le recours au zoom numérique qui dégrade l'image.

Le principe de la macrophotographie est le suivant: lorsque vous vous rapprochez de votre sujet, l'appareil photo passe automatiquement du capteur grand-angle à l'ultra grand-angle. Avec l’ultra grand-angle doté d'une mise au point automatique, il peut verrouiller sur un objet situé à quelques centimètres seulement. Le plus difficile sera d’éviter que le boîtier fasse trop d’ombre sur l’objet.

Le capteur à moins de 2 cm du logo sur le pied de mon écran.

Le capteur à moins de 2 cm du logo sur le pied de mon écran.

À la sortie du cinéma IMAX pour le film Dune au Starcité, le Stade olympique est exactement reproduit tel quel. Aucun défaut dans les traits du mot «origine» en rouge.

À la sortie du cinéma IMAX pour le film Dune au Starcité, le Stade olympique est exactement reproduit tel quel. Aucun défaut dans les traits du mot «origine» en rouge.

De la terrasse du toit de l’immeuble, si les objets éclairés, comme les arbres ou les immeubles du centre-ville ici, sont très éloignés, n’espérez pas de miracles en photo nocturne, même avec le téléphone immobilisé et en téléphoto 3x..

De la terrasse du toit de l’immeuble, si les objets éclairés, comme les arbres ou les immeubles du centre-ville ici, sont très éloignés, n’espérez pas de miracles en photo nocturne, même avec le téléphone immobilisé et en téléphoto 3x..

De l'autre côté sur le toit, même nuit, l'image de l'immeuble en face est plus nette.

De l'autre côté sur le toit, même nuit, l'image de l'immeuble en face est plus nette.

Modes vidéo HD, 4K, ProRes et cinématographique    

Si on met de côté les deux fonctions vidéo accélérée ou ralentie, deux définitions vidéo sont proposées: vidéo HD 30 images/seconde ou 60 i/s ou en ultra haute définition 4K à 60, 30 ou 24 i/s, toutes disponibles sur les trois capteurs 0,5x, 1x et 3x. Avec la version 15.1 d’iOS, on a maintenant droit au format vidéo professionnel ProRes (faible compression, fichier très lourd) en HD 30 ou 60 i/s ou en 4K 24 ou 30 i/s.

Tous les iPhone 13 disposent d'une nouvelle fonction appelée mode cinématographique. Il utilise les caméras arrière 1x et 3x ou le système de caméras True Depth pour créer une vidéo 1080p à 30 images par seconde. Ce qui rend la vidéo captivante, c'est que tout, sauf le sujet, est flou. L'iPhone peut même effectuer une mise au point mobile d'un sujet à un autre. L'effet est spectaculaire et impressionnant – pour ne pas dire professionnel.

Faites des essais pour vous pratiquer et gardez en tête que le mode cinématographique requiert un minimum de luminosité afin d’éviter le recours à la lumière d’appoint qui risque de tout gâcher.

iOS 15    

Un mot sur le système iOS 15.1 pour signaler un petit défaut d’affichage dans le défilement vertical de l’application Bourse, aussi bien sur l’iPhone 12 Pro que sur le 13 Pro. De temps à autre, le défilement «saute» d’environ une fenêtre.

Mais si vous voulez le meilleur appareil photo de la gamme iPhone, sans oublier la meilleure autonomie de l'iPhone 13, vous serez satisfait du 13 Pro et encore davantage avec le 13 Pro Max de 6,7 po et sa pile grande capacité. Aucun n’a d'inconvénient majeur à signaler. L’écran plus fluide et les capacités photo sont les deux grandes caractéristiques qui le distinguent.

Sous l’angle du prix, l’iPhone 13 Pro est certes plus cher, mais la différence de prix étalée sur plusieurs années relativise son coût d’achat. À vous de juger. De mon côté, je préfère sabrer dans les coûts d’utilisation (forfaits mensuels) que dans l’appareil lui-même. Sinon, les iPhone 12 (949 $) et 12 mini (799 $) sont encore offerts chez Apple.

Prix