8 morts à son concert: Travis Scott «dévasté» après la tragédie d’Astroworld | 24 heures
/bref

8 morts à son concert: Travis Scott «dévasté» après la tragédie d’Astroworld

Image principale de l'article Travis Scott «dévasté» après la tragédie
AFP

Le rappeur Travis Scott est sorti de son mutisme au lendemain de la tragédie du festival Astroworld, où un mouvement de foule a fait huit morts et de nombreux blessés.

«Je suis absolument dévasté par ce qui s’est passé vendredi. Mes prières vont au vont aux familles et ceux touchés par la tragédie. Le département de police de Houston a tout mon soutien lorsqu’ils continuent d’enquêter sur les pertes tragiques. Je m’engage à travailler avec la communauté de Houston pour aider les familles dans le besoin», a partagé l’artiste sur ces réseaux sociaux.

• À lire aussi: 8 morts et des blessés dans un mouvement de foule pendant un spectacle de Travis Scott

Que s'est-il passé?  

Au moins 50 000 spectateurs assistaient à l’événement. Vers 21h, la foule du festival a commencé à se presser vers le devant de la scène, provoquant un début de panique et des premiers blessés. Les gens se sont mis à tomber, à perdre conscience, ce qui a généré un mouvement de panique supplémentaire, ont rapporté les autorités dans la nuit de vendredi à samedi.

Plus de 300 spectateurs ont dû être traitées pour des blessures sur place, certains pour des éraflures et contusions mineures, selon les autorités de la ville texane.

Au moins 17 personnes ont dû être transférées à l'hôpital, dont 11 étaient en arrêt cardiaque, a précisé le chef des pompiers de Houston, Samuel Pena, lors d'une conférence de presse à l'extérieur du NRG Park, où se tenait l'évènement.

 

Une enquête en cours  

La police de Houston a annoncé samedi l’ouverture d’une enquête pour déterminer les causes de cette tragédie, précisant qu’elle examinait notamment les séquences vidéo de la soirée.

Les autorités tenteront d'identifier les causes du mouvement de foule à l'origine de la tragédie et de déterminer ce qui a empêché les festivaliers de s'échapper.