Un discours les pieds dans l'eau pour alerter sur les changements climatiques | 24 heures
/environment

Un discours les pieds dans l'eau pour alerter sur les changements climatiques

Image principale de l'article Un ministre donne un discours les pieds dans l'eau

Un ministre a donné son discours à la COP26 avec de l’eau jusqu’aux genoux pour mettre en évidence les impacts réels des changements climatiques sur les habitants de son pays, situé sur une île du Pacifique.

• À lire aussi: C’est quoi, au juste, la COP26, et pourquoi c’est aussi important?

• À lire aussi: 10 citations qui prouvent que nos politiciens n’ont jamais respecté leurs engagements environnementaux

Ces photos du ministre des Affaires étrangères de l’État des Tuvalu, Simon Kofe, sont devenues virales aujourd'hui. 

«Cette déclaration juxtapose le cadre de la COP26 avec les situations réelles auxquelles nous faisons face à Tuvalu dues aux impacts des changements climatiques et de l’augmentation du niveau de la mer et met en lumière les actions audacieuses prises par Tuvalu pour faire face aux problèmes urgents de la mobilité humaine à l’heure du changement climatique», a-t-il lancé dans une vidéo qui doit être diffusée aujourd’hui à la COP26. 

Cette grande conférence internationale sur les changements climatiques se déroule à Glasgow, en Écosse, jusqu’au 12 novembre.  

Tuvalu est un archipel polynésien de neuf atolls particulièrement vulnérables à la montée des eaux qui a déjà vu disparaître trois mètres de front de mer, selon France TV Info. 

À Glasgow la semaine dernière, plus d’une centaine de leaders se sont engagés à couper les émissions de méthane, un puissant gaz à effet de serre, et à mettre fin à la déforestation.

Mais les insulaires du pacifique demandent des actions immédiates pour leur survie. 

Sur le même sujet