10 villes qui pourraient être submergées d’ici 2030 | 24 heures
/environment

10 villes qui pourraient être submergées d’ici 2030

Le stade des Saints de la Nouvelle-Orléans après la passage de l'ouragan Katrina en 2005.
Photo AFP

Le stade des Saints de la Nouvelle-Orléans après la passage de l'ouragan Katrina en 2005.

Des villes comme Amsterdam, Venise et même Richmond au Canada pourraient être partiellement submergées d'ici 2030 à cause de l'élévation du niveau de la mer, selon des spécialistes de l'évolution du climat.

• À lire aussi: Vous pouvez maintenant visualiser votre maison dans un futur climatique extrême

• À lire aussi: Un discours les pieds dans l'eau pour alerter sur les changements climatiques

À l’heure de la COP26, Climate Central, une organisation de scientifiques indépendants, a mis à jour ses projections quant à l’élévation prévue du niveau de la mer et des risques d’inondations. On peut voir le résultat grâce à une carte interactive.

La dernière version de la modélisation est basée sur le plus récent rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) sorti en août 2021. À ce jour, il s'agit des données les plus fiables quant aux changements climatiques.

Pour faire l’exercice, nous avons laissé les paramètres tels quels, c’est-à-dire avec un niveau de chance moyen et un niveau de pollution qui suit la trajectoire actuelle.

Ce qu'on voit en rouge, ce sont les terres qui seront situées sous le niveau de la mer en 2030.

Vous pouvez faire votre propre modélisation sur le site de Climate Central.

Amsterdam, Pays-Bas

Capture d'écran Climate Control

 

Selon les projections, le nord et l'ouest des Pays-Bas seraient submergés en 2030, entourant la ville d'Amsterdam. Il faut évidemment rappeler la situation géographiquedu pays: l’ensemble du territoire est situé en dessous du niveau de l’eau. d'où son nom de «pays bas». 

Nouvelle-Orléans, États-Unis

Capture d'écran Climate Control

 

Ce qu'on voit en gris, c'est le système de digues sensé protéger la ville des inondations. Malgré cela, il semble que les dommages pourraient être catastrophiques. En 2005, les images de cette ville de la Louisiane ravagée par l'ouragan Katrina avaient fait le tour du globe. L'ouragan avait causé la mort de plus de 1800 personnes.

Savannah, États-Unis

Capture d'écran Climate Central

Savannah est une ville côtière située dans l’état de Georgie, aux États-Unis. Comme la Nouvelle-Orléans, Savannah est aussi familière avec les ouragans, elle qui en a vécu deux dans les dernières années, soit Matthew en 2016 et Irma en 2017.

Bassora, Irak

Bassora est la deuxième ville la plus peuplée d'Irak avec 2,3 millions d’habitants. Selon Planetary Security Initiative, un organisme créé pour informer sur les enjeux de la planète en matière de sécurité et de climat, les plaines de la ville irakienne sont basses. Conséquence: ça lui confère des écosystèmes marins et fluviaux uniques. Elle abrite également de nombreux plans d’eau, dont des marais, des rivières et des canaux.

Venise, Italie

Capture d'écran Climate Central

Venise, que l'on reconnait pour ses canaux et ses beaux cafés, est susceptible de voir augmenter la fréquence des hautes marées en raison du changement climatique. La semaine dernière, la ville a été inondée, à un tel point où des passants ont pris leur café les pieds dans l'eau.

«Venise dispose d’un système de défense contre les inondations, mais à mesure que la crise s’aggrave, il sera plus difficile (et coûteux) de les maintenir», soutient Timeout.

Kolkata, Inde

Capture d'écran Climate Central


Kolkata (anciennement Calcutta) est réputée pour ses épisodes de pluie. Pas plus tard qu'à la fin septembre, deux personnes sont mortes dans la ville à la suite d'une inondation. Selon le rapport du GIEC, la ville indienne a enregistré la plus grande hausse de la température de l'air entre 1950 et 2018. 

Ho Chi Minh City, Vietnam

Capture d'écran Climate Central

Georgetown, Guyane

Georgetown est la capitale de la Guyane, pays voisin sud-américain. En décembre 2004, ils ont reçu près de 100 cm (et non millimètres) de pluie en trois épisodes. À titre de comparaison, à Montréal, on reçoit 111 cm par année.

Bangkok, Thaïlande

Capture d'écran Climate Control

 La région métropolitaine de Bangkok que de nombreux touristent visitent chaque année ne serait pas épargnée, bien au contraire. Selon une étude, Bangkok serait la ville mondiale ayant le plus de chance d'être submergée en 2050 en raison des changements climatiques. 

 Hull, Royaume-Uni

Capture d'écran Climate Central

Au Royaume-Uni, le nord et l'est du pays seraient principalement touchés et des villes côtières comme Hull, Boston. Même des régions métropolitaines près de Londres pourraient être inondées.

Et au Canada ?
 

Capture d'écran Climate Control


Les Canadiens (la plupart) ne doivent pas s'inquiéter. Selon la modélisation, il devrait y avoir très peu de terres submergées. Au Québec, selon les paramètres choisis et à l'exception de quelques terres au bord de l'eau, on serait visiblement épargné.

Il faudra surveiller attentivement Sea Island, une île fluviale en Colombie-Britannique, où se trouve notamment l’Aéroport international de Vancouver. Richmond, situé un peu plus au sud, devrait aussi composer avec le même défi.

Capture d'écran Climate Control

Dans un reportage effectué par Vice le mois dernier, des communautés autochtones de Colombie-Britannique s’inquiétaient de futures inondations qui pourraient selon eux détruire «des dizaines de milliers de maisons».