Dites bonjour à NYCCoin, la cryptomonnaie de New York | 24 heures
/portemonnaie

Dites bonjour à NYCCoin, la cryptomonnaie de New York

Le maire élu Eric Adams. Crédit Photo: Eugene Gologursky/Getty Images for Haute Living/AFP
AFP

Le maire élu Eric Adams. Crédit Photo: Eugene Gologursky/Getty Images for Haute Living/AFP

Alors que certains pays comme le Salvador acceptent dorénavant le bitcoin comme monnaie officielle, d'autres villes créent carrément la leur! À New York, dites bonjour à NYCCoin ou NewYorkCityCoin, une cryptomonnaie dont les activités commenceront mercredi.

• À lire aussi: Squid Game a maintenant sa propre cryptomonnaie (et elle est douteuse)

• À lire aussi: Après le Salvador, l’Ukraine serait en voie de légaliser la cryptomonnaie

Jeudi dernier, deux jours après son élection, le maire élu Eric Adams a annoncé qu’il recevrait ses trois premiers chèques de paye en bitcoins après avoir pris ses fonctions en janvier prochain. Durant sa campagne, l’ancien policier avait affirmé que sous sa direction, New York allait devenir «le centre de l'industrie des cryptomonnaies.

Selon différents médias, le maire élu n'écarte pas la possibilité d'accepter cette monnaie dans les commerces. 

Qu'est-ce que c'est?

Le projet, dont des versions ont déjà été lancées à Miami (Floride) et à Austin (Texas), vise à fédérer des acteurs des crytpomonnaies autour d’une ville pour favoriser son développement technologique.

Il implique la technique dite du «minage», qui consiste à vérifier et valider des transactions déjà réalisées dans une cryptomonnaie existante. En échange, le «mineur» reçoit des unités de cryptomonnaies, qui sont créées pour l’occasion.

Il s’agit dans un premier temps de créer des NYCCoins, mais ceux-ci ne seront ni accessibles aux particuliers ni échangeables sur une plateforme de cryptomonnaies grand public.

Quelque 30% de la valeur créée lors du «minage» sera versée sur un compte réservé à la Ville de New York et qu’elle pourra utiliser à sa discrétion.

«Nous comptons sur la technologie et l’innovation pour aider à propulser notre ville vers l’avant», a tweeté lundi Eric Adams.

New York veut rejoindre le peloton

La ville qui ne dort jamais n'est pas pionnière en matière de cryptomonnaies et des technologies de blockchain.

Miami, qui a lancé sa MiamiCoin le mois dernier, a pris quelques longueurs d’avance et organise un salon annuel considéré comme le plus important aux États-Unis. Le 2 novembre – quelques heures avant Eric Adams –, le maire républicain de Miami, Francis Suarez, avait annoncé qu’il recevrait sa prochaine paye en bitcoins.

Sur le même sujet