Le maire d'une petite ville se barricade dans l’hôtel de ville et fait changer toutes les serrures | 24 heures
/misc

Le maire d'une petite ville se barricade dans l’hôtel de ville et fait changer toutes les serrures

Image principale de l'article Un maire se barricade dans l’hôtel de ville
gmstockstudio - stock.adobe.com

Vous n’êtes pas heureux du résultat des élections municipales? Dites-vous que ça pourrait être pire: vous pourriez habiter à Chambon-Sainte-Croix.

• À lire aussi: Quelqu'un a lancé un oeuf sur Emmanuel Macron

• À lire aussi: On a mangé une poutine avec le français de TikTok «comme dans un Netflix»

Le village de 400 habitants, situé dans le département de la Creuse, en France, vit une situation assez inusitée et pénible, puisque son maire s'est barricadé dans l’hôtel de ville, rapporte Le Parisien.

Il y a quelques semaines, le maire Jacques Dailly a fait changer les serrures de la mairie afin d’empêcher les autres membres du conseil municipal d’y accéder.

Cet incident découlerait d’une crise qui a eu lieu lors d’une séance particulièrement houleuse du conseil en mai dernier. Le lendemain, le maire serait arrivé à l’hôtel de ville avec une arme de poing. Jacques Dailly avait ensuite été suspendu pour une période de quatre mois et demi.

 

Lors de son retour en poste cet automne, les conseillers et adjoints de Chambon-Sainte-Croix faisaient tout pour l’éviter. C'est dans ce contexte que le maire a tout bonnement décidé de se barricader dans l'édifice.

L’administration de la municipalité est donc paralysée depuis plusieurs semaines en raison de cette situation. 

« Le maire a fait un burn-out et réunir le conseil municipal autour d’une table est désormais impossible. Je n’ai jamais connu une telle situation. C’est abracadabrantesque ! », a affirmé au Parisien le président de l’intercommunalité du Pays Dunois, Laurent Daulny.

Le maire refuse de démissionner et le destituer n’est pas si simple. Selon Laurent Daulny, seul un décret motivé en Conseil des ministres pourrait forcer Jacques Dailly à quitter le pouvoir.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s

s