Les frasques d’Elon Musk sur Twitter font chuter l’action de Tesla | 24 heures
/portemonnaie

Les frasques d’Elon Musk sur Twitter font chuter l’action de Tesla

Image principale de l'article Elon Musk fait chuter l’action de Tesla
AFP

Le président et chef de la direction de Tesla, Elon Musk, a – encore – créé des remous sur les marchés boursiers, cette fois parce qu’il a laissé le sort de la vente d’une partie de ses actions dans les mains de ses abonnés sur Twitter.

• À lire aussi: Elon Musk donnera 6 G$ si l’ONU lui explique comment cet argent pourrait éradiquer la faim dans le monde

• À lire aussi: Elon Musk gagne 36 milliards de dollars... en une seule journée

Le résultat de ce sondage, auquel 3,5 millions de personnes ont pris part? Le «Oui» l’a emporté à 57,9%, contre 42,1% pour le «Non».

Dans ses tweets, Elon Musk semblait répondre à la proposition d’élus démocrates d’imposer plus fortement les ultra-riches en ciblant leurs actions, qui ne sont taxées que lorsqu’elles sont vendues.

«Ces derniers temps, on parle beaucoup des gains non réalisés comme d’un moyen d’éviter les impôts. Je propose donc de vendre 10% de mes actions de Tesla», a-t-il écrit dimanche après-midi. «Je suis prêt à accepter l’un ou l’autre des résultats.»

«Notez que je ne reçois pas de salaire ou de prime en espèces de qui que ce soit. Je n’ai que des actions, donc la seule façon pour moi de payer des impôts personnellement est de vendre des actions», a-t-il poursuivi. 

Malgré son engagement à respecter le résultat du sondage, Elon Musk n’a pas précisé quand il procédera à la vente.

Plus de 20 G$ US  

Il a donc proposé de vendre 10% des 170,5 millions d’actions qu’il détient dans son entreprise, soit plus de 20 G$ US, si l’on se fie au prix de l’action de vendredi dernier.

• À lire aussi: SpaceX: un bris de toilette force les astronautes à revenir sur Terre en couche

Cela ne semble cependant pas avoir plu aux investisseurs, si l’on en croit la performance de l’action de Tesla, qui s’est dévaluée de près de 175 G$ US en deux jours. La compagnie n’est toutefois pas à plaindre, puisqu’elle vaut à peu près 1,2 billion $ US et que le prix de l’action a augmenté d’environ 149% dans la dernière année.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que les dires d’Elon Musk chamboulent les marchés financiers. Après le passage du patron de Tesla à l’émission Saturday Night Live, la cryptomonnaie Dogecoin, créée comme une plaisanterie, a vu son prix fracasser un record à plus de 70 cents, alors qu’il était de moins d’un cent pour la majorité de son histoire.

Une question d’impôts à payer?  

Des analystes soutiennent qu’Elon Musk souhaiterait utiliser le produit de cette vente pour l’aider à payer un important solde d’impôt l’an prochain après que des options d’achat d’actions qui lui ont été accordées il y a 10 ans viendront à échéance.

• À lire aussi: «Une chose dont on n'a pas besoin pour régler la crise climatique, ce sont des milliardaires dans des fusées»

«Il est bien connu que Musk va bientôt avoir de gros impôts à payer en raison des 23 millions d’options d’achat d’actions qui lui avaient été attribuées en 2012 et qui expirent en août 2022», remarque Dan Ives, analyste pour Wedbush Securities, en entrevue à l’AFP, qui estime la facture à «plus de 10 G$ US».

Le patron de Tesla a cependant confirmé que les revenus serviraient au paiement de ses impôts.

— Avec l’AFP