Le ministre Simon Jolin-Barrette brise sous le coup de l’émotion | 24 heures
/bref

Le ministre Simon Jolin-Barrette brise sous le coup de l’émotion

Image principale de l'article Jolin-Barrette brise sous le coup de l’émotion
  •  Simon Jolin-Barrette a fondu en larmes en parlant des témoignages que les députés reçoivent de femmes victimes d'agression sexuelle.   
  • Le ministre de la Justice concluait l'étude du projet de loi 92, qui doit mener à la création d’un tribunal en matière de violences sexuelles et conjugales.   
  • Avec la création de ce tribunal, Québec souhaite «mettre la victime au centre du processus judiciaire».    

Rare moment d’émotion pour Simon Jolin-Barrette: le ministre de la Justice n’a pu retenir ses larmes dans ses remarques finales sur le projet de loi 92, qui vise à mettre en place un tribunal spécialisé en matière de violences conjugales et sexuelles.

• À lire aussi: Léa Clermont-Dion réagit à la sentence de son agresseur, l’ex-journaliste Michel Venne

• À lire aussi: Ce qu’il faut savoir sur les tribunaux spécialisés en violences sexuelles

L'élu caquiste a fondu en larmes en mentionnant les témoignages de victimes d’agression sexuelle que reçoivent les élus de l’Assemblée nationale à leur bureau de circonscription. Un long silence s'est alors installé dans le Salon rouge. 

s

«Lorsque vous recevez ce genre de témoignages [...] ça touche les gens», a-t-il dit, la voix brisée par l’émotion, avant de suspendre la séance et de recevoir des applaudissements de ses collègues députés présents pour l'étude du projet de loi. 

Le projet de loi 92 devrait mener à la création d’un tribunal en matière de violences sexuelles et conjugales, afin de «mettre la victime au centre du processus judiciaire».

• À lire aussi: 17 féminicides en 2021: les femmes qui ont été assassinées au Québec cette année