Rainette faux-grillon : le Canada sur le point d’adopter un décret d’urgence | 24 heures
/environment

Rainette faux-grillon : le Canada sur le point d’adopter un décret d’urgence

Image principale de l'article Vers un décret d’urgence au Canada
Wirepec - stock.adobe.com

Bonne nouvelle pour la rainette faux-grillon : le ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique recommandera l’adoption d’un décret d’urgence pour protéger cette grenouille menacée par l’étalement urbain à Longueuil.  

• À lire aussi: Les pays de la COP26 signent un accord pour accélérer la lutte contre le réchauffement climatique

• À lire aussi: À 19 ans, il interpelle François Legault à la COP26: «Notre avenir est pris en otage»

Le ministre Steven Guilbeault, en a fait l’annonce lundi sur son compte Twitter. 

«Après avoir évalué les meilleures preuves scientifiques disponibles [...] j’ai décidé que la protection en vertu de la Loi sur les espèces en péril est nécessaire», a-t-il écrit. 

La rainette faux-grillon a le statut d’espèce menacée au Canada et vulnérable au Québec. 

Les populations en péril ont connu un déclic de 37% au Québec dans les 10 dernières années, selon la Fédération canadienne de la faune. 

Habitat menacé

PHOTO COURTOISIE / Tommy Montpetit

Son habitat est mis à risque par des travaux de prolongement du boulevard Béliveau à Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal, ainsi que par les développements immobiliers associés dans le secteur. 

L’annonce du ministre constitue une très bonne nouvelle, en plus de mettre une pression supplémentaire sur le gouvernement québécois, selon le Centre québécois du droit de l’environnement (CQDE) et la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec). 

« Avec une deuxième intervention du fédéral visant la rainette faux-grillon en cinq ans, nous espérons que le gouvernement du Québec se saisisse enfin de la nécessité de moderniser ses propres outils de protection des espèces menacées ou vulnérables », a indiqué par voie de communiqué le biologiste et directeur général à la SNAP Québec, Alain Branchaud. 

Travaux suspendus

PHOTO COURTOISIE / Tommy Montpetit

Les travaux de prolongement du boulevard Béliveau à Longueuil ont été suspendus à la fin du mois d’octobre par la Cour supérieure du Québec à la suite d’une demande d’injonction provisoire déposée par le CQDE et la SNAP. 

La ville de Longueuil a récemment indiqué qu’elle maintiendrait la suspension des travaux jusqu’au 22 novembre, un délai qui devrait donner le temps à la nouvelle administration récemment élue d’analyser le dossier et de décider de la suite des choses. 

Trois demandes

Pour s’assurer que l’habitat de la rainette faux-grillon soit bien protégé, le CQDE et la SNAP Québec ont formulé trois demandes, une pour chacun des paliers gouvernementaux. 

Jillian - stock.adobe.com

D’abord, à l’échelle municipale, les organismes environnementaux exigent que la ville de Longueuil apporte, dans les plus brefs délais, les correctifs nécessaires pour cesser le drainage des milieux humides. Ils demandent aussi au gouvernement du Québec de collaborer avec la Ville de Longueuil pour la mise en place urgente de ces mesures afin de ne pas compromettre la reproduction de la rainette faux-grillon au printemps 2022. 

Finalement, ils ont rappelé au gouvernement fédéral la nécessité d’officialiser rapidement le décret d’urgence. 

- Avec les informations de l’Agence QMI