Où est Peng Shuai, la joueuse de tennis disparue après avoir accusé un haut dirigeant communiste d’agression sexuelle? | 24 heures
/bref

Où est Peng Shuai, la joueuse de tennis disparue après avoir accusé un haut dirigeant communiste d’agression sexuelle?

Image principale de l'article La joueuse de tennis chinoise Peng Shuai disparue
AFP
  •  Peng Shuai a accusé un ancien vice-président de la Chine d’agression sexuelle.   

  • La joueuse de tennis chinoise est introuvable depuis plusieurs jours.    

  • La WTA a indiqué que «les récents événements en Chine concernant une joueuse de la WTA, Peng Shai, étaient très préoccupants».   

Où est Peng Shuai, cette étoile du tennis chinois qui a accusé un ancien haut dirigeant du pays de l’avoir violée? Après cette révélation, elle n’a donné aucun signe de vie, ce qui laisse craindre le pire.  

• À lire aussi: Des femmes révèlent des agressions subies dans des bars

Le 2 novembre dernier, l’ancienne numéro 1 en double a publié un long message sur Weibo (équivalent chinois de Twitter), accusant l’ancien vice-premier ministre de la Chine, Zhang Gaoli, de l’avoir forcée à avoir une relation sexuelle avec lui et à être sa maîtresse. 

Zhang Gaoli

AFP

Zhang Gaoli

L’athlète affirme que Zhang l’aurait invitée, il y a trois ans, à jouer au tennis avec lui et sa femme, avant de l’agresser sexuellement dans sa maison. «Je n’ai jamais donné mon consentement cet après-midi-là, je n’ai pas cessé de pleurer», a-t-elle écrit, rapportent plusieurs médias. 

La femme de 35 ans a aussi soutenu qu’elle et Zhang avaient eu une «relation» extraconjugale pendant plusieurs années et qu’il avait essayé de la garder secrète. Il aurait également cessé de la contacter après avoir gravi les échelons du Parti communiste chinois. 

Peng a dit qu’elle n’avait pas de preuve pour étayer ses accusations, mais qu’elle était déterminée à les révéler au grand jour. 

«Comme un œuf qui se heurte à une pierre, ou un papillon de nuit qui s’enflamme et se détruit, je vais dire la vérité sur vous», a-t-elle écrit.

Zhang a été l'un des hommes politiques chinois les plus puissants entre 2013 et 2018, alors qu’il occupait le poste de vice-premier ministre de la République populaire de Chine. Il n’a pas réagi publiquement aux accusations.

• À lire aussi: Lara Fabian revient sur un moment extrêmement déplacé à Tout le monde en parle en France

Le message censuré        

Dès le 4 novembre, les autorités chinoises ont bloqué toute référence au message qui a disparu du web. Les données officielles de Weibo indiquent que le message, publié sur le compte officiel de la joueuse, a été vu plus de 100 000 fois. 

Les captures d’écran se sont aussi répandues comme une traînée de poudre, faisant des accusations de Peng le cas le plus médiatisé du mouvement #MeeToo en Chine. 

En plus du message, les réactions et les commentaires ainsi que des messages utilisant des mots-clés comme «tennis» ont été bloqués. De nombreuses références à Peng Shai ont aussi été retirées du web chinois.

Depuis la publication de son message, le compte Weibo de Peng Shai est toujours actif, mais les commentaires ont été désactivés et la joueuse n’a rien publié depuis et elle n'a fait aucune apparition publique. 

La communauté du tennis inquiète         

Pointée du doigt pour son silence depuis le début de l’affaire il y a une dizaine de jours, la Women's Tennis Association (WTA) a finalement réagi par communiqué dimanche. Son PDG, Steve Simon, a indiqué que «les récents événements en Chine concernant une joueuse de la WTA, Peng Shai, étaient très préoccupants». 

Souhaitant que justice soit faite, il a également dit s’attendre à ce que des accusations du genre soient traitées correctement en faisant l’objet d’une enquête «complète, équitable, transparente et sans censure». 

Plusieurs joueuses du circuit de la WTA ont réagi aussi. 

«Oui, ces accusations sont très inquiétantes. Je connais Peng depuis qu’elle a 14 ans, nous devrions tous être inquiétés; c’est grave, où est-elle? Est-elle en sécurité? Toute information serait appréciée», s’est inquiétée l’ancienne championne américaine Chris Evert sur Twitter. 

La Française Alizé Cornet a aussi relayé le mot-clé #WhereIsPengShuai sur son compte Twitter, en ajoutant: «Ne restons pas silencieux.» 

Le Britannique Liam Broady a fait de même. Il a écrit ceci: «Je ne peux pas croire que ce genre de chose arrive au XXIe siècle.» 

Des centaines d’autres personnes ont également repris le mot-clic, notamment pour critiquer le silence de la Fédération internationale (ITF).

Le N.1 mondial Novak Djokovic a pour sa part indiqué lundi trouver « choquante » la situation de Peng Shuai : «Je n’ai pas beaucoup d’informations sur le sujet, j’en ai entendu parler il y a une semaine et honnêtement, c’est choquant qu’elle ait disparu», a réagi le Serbe en conférence de presse après son entrée en lice victorieuse aux Masters ATP de Turin.

− Avec les informations de The Guardian et de l'AFP 

s

s