Un lecteur de glycémie (conçu pour les diabétiques) pour contrôler son poids? | 24 heures
/panorama

Un lecteur de glycémie (conçu pour les diabétiques) pour contrôler son poids?

Image principale de l'article Un lecteur de glycémie pour contrôler son poids?
  • La compagnie américaine NutriSense fait la promotion d'un lecteur de glycémie pour optimiser sa santé. 

  • Cette utilisation du lecteur, conçu pour les diabétiques, est critiquée par des nutritionnistes, parce qu'elle encourage la culture des diètes.  

  • Alexandre Champagne, lui-même diabétique, a dit dans une publication Facebook qu'il était choqué par ces publicités «ridicules».  

Le sucre serait-il le dernier ennemi à abattre en alimentation? Une entreprise américaine promet sur Facebook que son lecteur de glycémie, un appareil conçu pour les personnes diabétiques, est la solution pour «amener sa santé à un autre niveau», au grand dam de nutritionnistes.  

La compagnie NutriSense, basée à Chicago, vend des lecteurs de glycémie pour suivre le taux de glucose dans son sang en continu. Avec l’aide de leurs experts, vous pourrez, écrit-on sur le site, «interpréter ces données pour atteindre votre plein potentiel de santé».  

Cet appareil est une perte de temps et d’argent pour ceux qui ne souffrent pas de diabète, insistent les nutritionnistes Claudia Houle et Cynthia Marcotte.  

Une personne diabétique n’a pas le choix de suivre son taux de glycémie quotidiennement, explique Claudia Houle, elle-même atteinte de la maladie. «J’ai besoin de jouer le rôle de mon pancréas. Un non-diabétique n’a pas besoin de faire ça.» 

Avoir une fluctuation du glucose dans notre sang est tout à fait normal, précisent les nutritionnistes. «C’est normal, tu digères. Ton pancréas est là pour sécréter de l’insuline, il est capable de le faire par lui-même», mentionne Cynthia Marcotte. 

Le cofondateur de l’entreprise, Dan Zavorotny, affirme dans un courriel que le produit s’adresse à quiconque veut atteindre son «potentiel de santé», particulièrement ceux qui sont prédiabétiques ou diabétiques. Pourtant, très peu d’informations en lien avec la maladie sont disponibles sur le site de l’entreprise. 

La culture des diètes  

«C’est une façon [tordue] d’avoir une nouvelle donnée restrictive, d’avoir un nouvel appareil sur lequel tu peux t’imaginer que tu contrôles tout», croit Claudia Houle. Cette «méthode très discutable» donne surtout une «une fausse impression de contrôler sa santé», indique-t-elle.  

«C’est une nouvelle stratégie pour contrôler [son] poids à tout prix», critique Cynthia Marcotte. Cette dernière craint que d’avoir accès à de telles données mène à des restrictions alimentaires. «Ça nous empêche d’avoir du plaisir avec les aliments», soutient-elle. 

Passer son temps à penser aux aliments que l’on mange peut alourdir notre charge mentale, précise pour sa part Claudia Houle. «Tout le reste de ta vie souffre de cette occupation de ton cerveau par ces données.»

Elle insiste d’ailleurs sur le fait que «ça sert en rien à la gestion du poids, de connaître son indice glycémique».

Sur sa page Facebook, NutriSense propose d’essayer le lecteur de glycémie pour déterminer «quels aliments sont meilleurs pour votre corps». Cynthia Marcotte suggère quant à elle de «prendre ton argent et de l’investir dans des aliments qui vont te faire plaisir».  

Alexandre Champagne furieux   

La semaine dernière, Alexandre Champagne, lui-même diabétique, a pointé du doigt l'une des publicités de NutriSense.  

«Ces idées ridicules ne servent qu’une chose: enrichir des êtres immondes et sans scrupules qui utilisent la pseudoscience pour vous convaincre que le corps ne remplit pas ses fonctions de base depuis des dizaines de milliers d’années», a-t-il écrit dans une publication Facebook.  

«Si je n’étais pas diabétique, je m’enfoncerais des gâteaux complets dans yeule avec une pelle de temps à autre juste parce que... Pis c’est ben correct», a-t-il ajouté.