10 morts au festival Astroworld: Travis Scott et Drake poursuivis pour 750 millions $ | 24 heures
/bref

10 morts au festival Astroworld: Travis Scott et Drake poursuivis pour 750 millions $

Image principale de l'article Travis Scott et Drake poursuivis pour 750 M$
AFP
  •  Travis Scott et Drake sont poursuivis pour 750 millions de dollars US à la suite de la tragédie survenue au festival Astroworld.    

  • Un mouvement de foule pendant le spectacle de Travis Scott a fait 10 morts et plusieurs dizaines de blessés le 5 novembre dernier.    

  • Alors que le spectacle avait été déclaré dangereux, Travis Scott a continué de chanter, affirmant qu'il n'était pas au courant de ce qui se passait dans la foule.    

Une poursuite de 750 millions de dollars US a été intentée contre le chanteur Travis Scott à la suite de la tragédie qui a fait 10 morts et plusieurs dizaines de blessés au festival Astroworld. Le rappeur canadien Drake est aussi visé par la poursuite.  

• À lire aussi: 7 artistes (autre que Travis Scott) qui n'ont pas hésité à arrêter un concert pour venir en aide à des fans

• À lire aussi: Festival Astroworld: Drake brise (enfin) le silence et réagit à la tragédie

Un mouvement de foule survenu pendant un spectacle de Travis Scott, le 5 novembre dernier, à Houston, est à l’origine du drame. En plus d’être la tête d’affiche d’Astroworld, il était le producteur du festival nommé d'après son album paru en 2018.   

Parmi les plaignants se retrouve la famille d’Axel Acosta, qui est mort pendant le concert. Me Tony Buzbee, l’avocat de la famille, explique que le jeune homme de 21 ans a subi un arrêt cardiaque après avoir été écrasé dans la foule «avec une telle force qu’il ne pouvait plus respirer». Selon lui, le décès du jeune homme est le résultat d’une «négligence dégoûtante».   

«Certainement, ni Travis Scott ni ses partenaires [...] n’étaient suffisamment préoccupés par Alex Acosta ou les autres festivaliers pour faire le moindre effort pour les garder en sécurité», peut-on lire dans le document légal.  

Travis Scott négligent?  

Plusieurs personnes reprochent à Travis Scott d’avoir continué de chanter pendant 37 minutes alors que le spectacle avait été déclaré dangereux, selon ce que rapporte Buzzfeed. Le rappeur continue d’affirmer qu’il n’avait pas réalisé la gravité de ce qui se passait dans la foule pendant sa prestation.   

Le montant de la poursuite a été déterminé en fonction des dommages physiques et mentaux subis par les familles et les victimes. L’avocat souligne toutefois qu'«aucune somme d’argent ne peut leur redonner la vie».  

Photo AFP

En plus de cette poursuite, des centaines de plaintes ont été déposées par des familles de victimes et des festivaliers.  

• À lire aussi: 7 artistes (autre que Travis Scott) qui n'ont pas hésité à arrêter un concert pour venir en aide à des fans

Drake aussi poursuivi  

Le rappeur canadien Drake, qui a rejoint Travis Scott sur scène le 5 novembre, est aussi mentionné dans la poursuite. Il serait entré sur scène après l’arrivée du premier véhicule d’urgence pour soigner des spectateurs blessés.  

Photo AFP

Apple Music, Epic Records, Scott’s Cactus Jack Records, Tri Star Sports and Entertainment Group et Live Nation (qui organisait l’événement) sont cités dans la poursuite. Selon Tony Buzbee, ces entreprises, qui ont pu profiter de la popularité du festival Astroworld, doivent être tenues judiciairement responsables.   

Il ne se sent pas responsable  

Vendredi dernier, un porte-parole de Travis Scott avait affirmé que le chanteur «n’était pas responsable» de la tragédie, mais qu’il voulait être «responsable de la solution».   

Travis Scott

Photo AFP

Travis Scott

Peu après, le rappeur a annoncé qu’il paierait pour les funérailles des victimes. Il paiera aussi des séances de thérapie aux survivants.  

Des contrats touchés  

Lundi, Nike a repoussé la sortie d’une paire de chaussures créée en collaboration avec Travis Scott. Cette décision a été prise «par respect pour les personnes affectées par les événements tragiques au festival Astroworld».   

Photo Derrick Salters, WENN

W Magazine a aussi décidé de ne pas faire la promotion en ligne de son édition à venir mettant en vedette le rappeur et sa conjointe, Kylie Jenner. L’édition du magazine, en couverture de laquelle apparaît le couple, avait déjà été imprimée au moment du drame.