Qui sont les 3 ados tués à Montréal depuis le début de l’année? | 24 heures
/bref

Qui sont les 3 ados tués à Montréal depuis le début de l’année?

Image principale de l'article Qui sont les 3 ados tués à Montréal en 2021?
  • Le week-end dernier, un adolescent a été tué en pleine rue dans le quartier Saint-Michel, à Montréal.    

  • Thomas Trudel a été abattu de plusieurs balles, alors qu'il revenait d’une soirée au parc entre amis.    

  • Il s’agit du troisième adolescent tué cette année sur le territoire montréalais.    

Alors que les fusillades se multiplient à Montréal, ce sont trois adolescents sans histoires qui ont été assassinés depuis le début de l’année dans la métropole, dont deux en à peine deux mois. Retour sur ces tragiques événements.

s

• À lire aussi: Hommage à l’ado tué par balles à Montréal

Thomas Trudel - 16 ans  

Il s’agit de la plus récente victime. Dimanche soir, Thomas Trudel a été abattu de plusieurs balles sur la rue Villeray, dans l’arrondissement Villeray—Saint-Michel—Parc-Extension, alors qu'il revenait d’une soirée au parc entre amis. Il a été tué en pleine rue. 

Photo courtoisie

Lorsqu’il a été atteint par balles, l’adolescent de 16 ans se trouvait à 250 m à peine de sa maison, dans le quartier Saint-Michel. 

Le SPVM est toujours à la recherche du meurtrier. 

Des jeunes du quartier Saint-Michel qui ont rendu hommage à Thomas Trudel, hier soir, ont dit craindre pour leur sécurité.

Après le drame, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a de nouveau interpellé le gouvernement fédéral afin qu’il en fasse davantage pour lutter contre la prolifération des armes à feu.

Meriem Boundaoui - 15 ans  

Le 7 février dernier, la jeune Algérienne sans histoires a été abattue d’une balle à la tête, à l'angle des rues Valdombre et Jean-Talon, dans l’arrondissement de Saint-Léonard. 

Meriem Boundaoui

PHOTO COURTOISIE

Meriem Boundaoui

L’adolescente se trouvait dans une voiture avec un autre homme lorsque des suspects masqués, qui circulaient à bord d’un autre véhicule, se seraient approchés d’eux et auraient ouvert le feu. 

Son corps a été rapatrié en Algérie, où sa famille a pu lui dire ses derniers adieux. 

Les suspects n’ont toujours pas été retrouvés. 

• À lire aussi: On ne règle pas le problème de fusillades en augmentant le nombre de policiers

Jannai Dopwell-Bailey - 16 ans  

Une bagarre entre jeunes de 16 à 18 ans, près d’une école de l’avenue Van Horne, dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges, s’est terminée en bain de sang le 18 octobre dernier.

Jannai Dopwell | Courtoisie

Après avoir été poignardé au haut du corps, Jannai Dopwell-Bailey s’est réfugié dans l’école Coronation pour demander de l’aide. Il a été transporté à l’hôpital, où il a succombé à ses blessures.

Le jeune homme soupçonné de l'avoir poignardé à mort a été épinglé par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). L'ado de 16 ans est détenu jusqu’à sa comparution, le 30 novembre prochain.