Disparition de Peng Shuai: un courriel louche qui aurait été écrit par la joueuse de tennis soulève des inquiétudes | 24 heures
/bref

Disparition de Peng Shuai: un courriel louche qui aurait été écrit par la joueuse de tennis soulève des inquiétudes

Image principale de l'article Un courriel louche soulève des inquiétudes
AFP
  • Le média d'État chinois CGTN a publié une capture d'écran où l'on peut voir un courriel qui aurait été écrit par Peng Shuai.    

  • Le patron de la WTA, Steve Simon, a du mal à croire que la joueuse de tennis ait pu écrire le courriel.    

  • Peng Shuai n'a pas été vue depuis qu'elle a révélé, le 2 novembre dernier, avoir été agressée sexuellement par l'ancien vice-président de Chine, Zhang Gaoli.   

Un média officiel chinois a diffusé hier un courriel qui, dit-on, aurait été écrit par la joueuse de tennis Peng Shuai, disparue après avoir accusé un haut dirigeant communiste d’agression sexuelle. Elle y mentionne que les allégations sont fausses. Mais a-t-elle vraiment rédigé ce message?

• À lire aussi: Où est Peng Shuai, la joueuse de tennis disparue après avoir accusé un haut dirigeant communiste d’agression sexuelle?

• À lire aussi: «C’est un rappel à l’ordre»: Léa Clermont-Dion réagit à la sentence de son agresseur, l’ex-journaliste Michel Venne

• À lire aussi: La Chine veut limiter les avortements

Le courriel, relayé par la chaîne d'État chinoise CCGTN, était adressé à Steve Simon, le patron de la WTA, le circuit professionnel féminin de tennis. 

«Le communiqué publié par les médias officiels chinois concernant Peng Shuai ne fait qu’augmenter mon inquiétude quant à sa sécurité et sa localisation», a réagi Steve Simon dans un communiqué, hier soir.

Il ajoute avoir du «mal à croire» que Peng Shuai soit derrière ce courriel et «qu’elle puisse penser les mots qui lui sont attribués».

Le patron de la WTA affirme que la population a besoin d’une «preuve indépendante et vérifiable» de la sécurité de Mme Shuai. Il aurait tenté à plusieurs reprises de joindre la joueuse. 

«Peng Shuai doit pouvoir s’exprimer librement, sans coercition ni intimidation de quelque source que ce soit, insiste Steve Simon. La voix des femmes doit être entendue et respectée, et non censurée ou dictée.»

Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois que le régime communiste chinois diffuse de faux aveux. La chaîne CGTN s’est d'ailleurs fait retirer sa licence au Royaume-Uni, en début d’année, pour avoir diffusé des «aveux» d’un citoyen britannique arrêté en Chine.

Ce que dit ce courriel  

Et que dit le fameux courriel, dont CGTN aurait diffusé une capture d'écran hier? «Les informations qui ont été diffusées [dans les derniers jours] sans mon consentement, y compris l’allégation d’agression sexuelle, ne sont pas vraies», peut-on lire dans la capture d’écran.

Toujours selon le courriel, Peng Shuai ne serait ni disparue ni en danger. L'athlète se reposerait chez elle, alors que «tout va bien».

Quelles sont les allégations?    

Le 2 novembre dernier, l’ancienne numéro 1 en double a publié sur la plateforme Weibo – l’équivalent chinois de Twitter – un message dans lequel elle accuse l’ancien vice-premier ministre de la Chine, Zhang Gaoli, de l’avoir forcée à avoir une relation sexuelle avec lui et à être sa maîtresse.

Zhang Gaoli, ancien vice-premier ministre de la Chine

AFP

Zhang Gaoli, ancien vice-premier ministre de la Chine

Depuis, le message a été supprimé et la joueuse n'a plus été revue. 

Où est Peng Shuai?  

Ce courriel soulève plusieurs inquiétudes dans le monde du sport. Le mot-clé #WhereIsPengShuai (où est Peng Shuai, en français) a même vu le jour sur Twitter. 

La joueuse japonaise Naomi Osaka et le joueur suisse Stanislas Wawrinka ont témoigné de leur inquiétude. 

 

«La censure n’est jamais correcte, et ce, à n’importe quel prix», a écrit Stanislas Wawrinka, se disant «sous le choc». Il espère que Peng Shuai sera retrouvée saine et sauve. 

Avec l'AFP

s

s