Ils démissionnent et dénoncent leurs mauvaises conditions de travail sur TikTok et Reddit | 24 heures
/portemonnaie

Ils démissionnent et dénoncent leurs mauvaises conditions de travail sur TikTok et Reddit

Plusieurs gens dénoncent, sur des plateformes comme TikTok et Reddit, les mauvaises conditions­­­ de travail auxquelles ils se heurtent. Ils ne passent pas par quatre chemins pour montrer leur mécontentement : ils démissionnent sur-le-champ, caméra­­­ à la main. Et ils sont beaucoup à le faire.

• À lire aussi: Au Québec, 3 jeunes sur 10 songent à quitter leur emploi au cours de la prochaine année

Le terme rage quit a d’abord été utilisé dans un contexte de jeux vidéo et réfère à l’idée de quitter sa partie avec fracas après un événement frustrant. L’expression fait aujourd’hui référence au fait de quitter subitement son emploi en raison d’une situation­­­ fâcheuse. 

https://twitter.com/3vanSutton/status/1449835270556184579?s=20

Antiwork       

Si le phénomène n’est pas nouveau, il ne cesse de prendre de l’ampleur. Le groupe Reddit r/antiwork s’est agrandi de plus de 900 000 membres dans les deux dernières années. Le nombre d’abonnés était pourtant resté relativement stable depuis la création du groupe, en 2013. 


Depuis le début de la pandémie, des centaines d’individus partagent avec les autres utilisateurs leurs expériences professionnelles frustrantes qui les ont menés à démissionner sous le coup de l’émotion.  

• À lire aussi: Au Portugal, c'est illégal pour un patron de contacter ses employés en dehors des heures de travail

Plusieurs d’entre eux ont partagé des captures d’écran de leur dernier échange avec leur patron. C’est notamment le cas d’un employé endeuillé­­­ appelé à faire un remplacement de quart par texto. Devant son refus, l’employeur lui reproche de «jouer à la victime», ce à quoi l’employé répond : «Envoie-­moi mon chèque par courrier. Je démissionne.» 

Des démissions filmées  

Des tiktokeurs se filment même au moment de démissionner de façon assez abrupte. Le hashtag #quittingmyjob a d’ailleurs récolté pas moins de 52 millions de vues pour le moment. 

• À lire aussi: La semaine de 40 heures n'a plus de raison d'être

Au début du mois de novembre, une utilisatrice s’est filmée en train d’insulter son employeur avant de lui annoncer sa démission, sur l’interphone du commerce où elle travaille.

Dans un second TikTok, elle explique qu’elle avait l’habitude de se faire insulter par sa patronne au point d’en pleurer. «J’étais tannée de la laisser faire», explique-t-elle.  

@shanablackwell

And here is the video of me quitting my toxic, sexist, racist workplace. #walmartchallenge #fyp #viral #walmart #walmarthaul #walmartfindspart1

♬ original sound - Shana

L’Américaine Shana Blackwell, âgée de 19 ans, a elle aussi fait usage de l’interphone en quittant son emploi chez Walmart. Dans son TikTok­­­ viral, la jeune femme n’hésite pas à dénoncer un milieu de travail qu’elle estime «toxique», «sexiste» et «raciste».

Le TikTok de la Texane, publié en octobre 2020, a obtenu 8,5 millions de mentions «j’aime», en plus d’être partagé plus de 300 000 fois. 

• À lire aussi: Une infirmière raconte l'impact du temps supplémentaire obligatoire (TSO) sur sa vie

À VOIR

Voici pourquoi ils quittent leur emploi

s